Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books 1 - 10 of 77 on De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine, et d'empêcher....
" De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine, et d'empêcher Monsieur de prendre mon clystère ? vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE Allez, Monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de... "
Encyclopédie des gens du monde: répertoire universel des sciences, des ... - Page 264
1838
Full view - About this book

Œuvres complètes

Molière - 1825
...mon clystère ? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRAI.DE. Allez, monsieur, ou voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. MONSIEUR PLEURANT. On ne doit point ainsi se jouer des remèdes, et me faire perdre mon temps. Je ne...
Full view - About this book

les femmes scavantes

i. b. p. moliere - 1672
...prendre mon clyftere; vous eftes bien plaifant d'avoir cette hardieûe-là? BERALDE. Allez, Monlieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des vifages. MONSIEUR FLEURANT. ft me faire perdre mon temps. Je ne fuis venu icy que fur une bonne ordonnance,...
Full view - About this book

Select Comedies of Mr. de Molière, Volume 8

Molière - 1732
...prendre mon cliilère ? vous êtes bien plaifent d'avoir cette hardieffe-là ? BERALDE. Allez, Monfieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des vifages. Monf. FLEURANT. On ne doit point ainfi fe jouer des remèdes, & me faire perdre mon tems....
Full view - About this book

Œuvres de Molière..

Molière, François Boucher, La Serre (Mr. de, Jean-Louis-Ignace), Charles-Antoine Coypel - 1734
...mon clyftére? Vous çtes bien plaiiànt d'avoir cette liardielfe-là* BERALDE. Allez i Monfieur , on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des vifages. MONSIEUR FLEURANT. On ne doit point ainfi fe jouer des remédes, £ me faire perdre mon tems....
Full view - About this book

The Works of Molière: French and English. In Ten Volumes, Volume 10

Molière - French drama - 1755
...prendre mon clyftere! Vous êtes bien plaifant d'avoir cette hardieflè-là ? BERALDE. Allez, Monfieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des vifages. MONSIEUR FLEURANT. On ne doit point ainfi >e jouer des remèdes, & me faire perdre mon terns....
Full view - About this book

Moliérana, ou Recueil d'aventures: anecdotes, bons mots et traits plaisans ...

Cousin d'Avallon - 1801 - 142 pages
...de cette grossièreté; au lieu qu'à la seconde représentation , onentendit, avec plaisir, allez i monsieur , on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. Ka Despréatix n'approuvait pas le jargon que Molière mettait dans la bouche de «es paysans et de...
Full view - About this book

Moliérana, ou Recueil d'aventures: anecdotes, bons mots et traits plaisans ...

Cousin d'Avallon - 1801 - 142 pages
...de cette grossièreté; au lieu-qu'àla seconde leprésenta'tion , on entendit, avecplaisir^ Mez , monsieur , on voit bien que -vous n'avez pas accoutumé de parler à de* visages. H * (88 ) Despréaux n'approuvait pas le jargon que Molière mettait dans la bouche «te...
Full view - About this book

Les femmes savantes. La comtesse d'Escarbagnas. Le malade imaginaire. La ...

Molière, Bret (Antoine, M.), Voltaire - 1809
...monsieur de prendre mon clystère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! • , BERALDE. ' Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages*1. M. FLEURANT. On ne doit point ainsi se jouer des remèdes, et me faire perdre mon tems....
Full view - About this book

Œuvres de Molière, Volume 6

Molière - 1812
...monsieur de prendre mon clystère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là! BÉRALDE. Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. M. FLEURANT. bonne ordonnance ; et je vais dire à monsieur Purgon comme on m'a empêché d'exécuter...
Full view - About this book

Oeuvres de J.B. Poquelin de Molière, Volumes 7-8

Molière, Voltaire - 1813
...monsieur de prendre mon clystere ? Vous êtes bien plaisant d'àvoir cette hardiesse là ! BÉ RA LDE. Allez , monsieur , on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. M. FLEURANT. On ne doit point ainsi se jouer des remedes , et me faire perdre mon temps. Je ne suis...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download PDF