Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books 31 - 40 of 82 on De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine, et d'empêcher....
" De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine, et d'empêcher Monsieur de prendre mon clystère ? vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE Allez, Monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de... "
Encyclopédie des gens du monde: répertoire universel des sciences, des ... - Page 264
1838
Full view - About this book

Courrier de Vaugelas: journal semimensuel consacré à la ..., Volumes 4-6

1874
...(Pascal, Prov., i6t. Je n'ai point accoutumé de dissimuler mes défauts. (.Corneille, Ex. d'Hor.). Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. (Molière, Mal. imag., III, 6|. (xvin« siècle) Je ne sais, mais vous n'avez pas accoutumé d'être...
Full view - About this book

Nouvelles et fantaisies humoristiques

Eugène Mouton - 1872 - 234 pages
...à me happer le... siége, je suis toujours tenté de leur dire, comme Béralde à M. Fleurant : « Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages ! » Un salut amical au chien de berger hollandais, bien calme, bien patient, et dont la pose tranquille...
Full view - About this book

Iconographie Moliéresque, Volume 1

P. L. Jacob - French drama (Comedy) - 1876 - 392 pages
...cette représentation s'en indignèrent, au lieu qu'on fut ravi à la suivante d'entendre dire : « Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages t » C'est dire la même chose, mais c'est la dire plus finement. » 688. Scène du Malade imaginaire;...
Full view - About this book

Oeuvres complètes, Volume 3

1875
...monsieur de prendre mon clystèreî Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE. — Allez, monsieur; on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. MONSIEUR FLEURANT. — On ne doit point ainsi se jouer des remèdes , et me faire perdre mon temps....
Full view - About this book

Œuvres complètes de Voltaire: La pucelle. Petits poëmes. Premiers contes en ...

Voltaire - Europe - 1877
...donnent au diable 1. i l'.'-i l'expression de Molière dans le Malade ima9inaire, acte III, scène iv. « On voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. » Le grand Tronchin avec sa mine affable. Du genre humain voilà le sort fatal : Nous buvons tous...
Full view - About this book

Théatre de Molière. Le malade imaginaire, Les fourberies de Scapin

Jean Baptiste Poquelin de Molière - 1878
...monsieur de prendre mon clystèrc .' Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE. Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visajjes. M. FLEURANT. ais dire à monsieur Purgon comme on m'a mpôclié d'exécuter ses, ordres et...
Full view - About this book

Documents sur le Malade imaginaire

Comédie-Française, Édouard Thierry - 1880 - 391 pages
...Malade imaginaire, et à propos de la dédaigneuse riposte dont Béralde sangle le pauvre Fleurant: <t Allez, Monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages », raconte une anecdote très-souvent répétée, et qui n'a peut-être pas d'autre raison pour paraître...
Full view - About this book

Zoologie morale

Eugène Mouton - Animal behavior - 1881 - 280 pages
...à me happer le... siège, je suis toujours tenté de leur dire, comme Béralde à M. Fleurant : — Allez , monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages ! Un salut amical au chien de berger hollandais, bien calme, bien patient, et dont la pose tranquille...
Full view - About this book

Dictionnaire d'argot moderne

Lucien Rigaud - French language - 1881 - 391 pages
...au marin, par les soldats des autres armes. Allusion aux grands coU des marins. Feuille de rose. « On voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. » (Molière, Le Malade imaginaire.) Feuille à l'envers (Voir la). S'asseoir avec une dame, à la...
Full view - About this book

Œuvres: avec des notes de tous les commentateurs. Tom. I., II.

Molière - 1882
...d'empêcher Monsieur de prendre mon dystère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là! BÉRALDE. Allez, Monsieur; on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. MONSIEUR FLEURANT. Onnedoitpoint ainsisejoiierdes remèdes, et me faire perdre mon temps. Je ne suis...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download PDF