Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books 21 - 30 of 84 on De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine, et d'empêcher....
" De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine, et d'empêcher Monsieur de prendre mon clystère ? vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE Allez, Monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de... "
Encyclopédie des gens du monde: répertoire universel des sciences, des ... - Page 264
1838
Full view - About this book

Nouveau dictionnaire de la conversation: ou répertoire universel ..., Volume 11

1845
...ch»nu inlnt ceat. Certaines idées ont nécessairement recours à cette figure pour se produire en bonne compagnie. Molière fait dire à Béralde, dans...L'auteur qui se respecte doit suivre scrupuleusement le précepte deQuintilien : Nonseulement l'expression, mais l'idée pe sera jamais obscène (obscenita»...
Full view - About this book

Oeuvres de Molière, avec des notes de tous les commentateurs ...

Molière - 1846
...d'empêcher monsieur de prendre mou rlystère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-la! RÉRALDE. Allez, monsieur; on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. MONSIEIT. FLEURANT. On ne doit point ainsi se jouer des remèdes, et me faire perdre mon lemps. Je...
Full view - About this book

Lexique comparé de la langue de Molière et des écrivains du XVIIe siècle ...

François Génin - French language - 1846 - 463 pages
...Argatiphontidas ne va point aux accords. (Amph. lll. 8.) ACCOUTUMÉ; AVOIR ACCOUTUMÉ, avoir coutume : 1 Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. (Mat. im. I11. o.) ACCROCHÉ , ACCROCHÉ A QXJELQU'UH : Mais aux hommes par trop vous êtes accrochées....
Full view - About this book

Lexique comparé de la langue de Molière et des écrivains du XVIIe siècle ...

François Génin - French language - 1846 - 463 pages
...Argatiphontidas ne va point aux accorda. (Amph.lU. 8.) ACCOUTUMÉ; AVOIR ACCOUTUMÉ, avoir coutume : ' Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler a des visages. (Mal.im. III. 6.) ACCROCHÉ , ACCROCHÉ A QUELQU'UN : Mais aux hommes par trop vous...
Full view - About this book

Histoire des apothicaires chez les principaux peuples du monde

Adrien P. Phillippe - 1853 - 452 pages
...monsieur de prendre mon clystère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là. BÉRALDE. — Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. Molière avait risque , à la première représentation , de faire dire à Béralde : « On voit bien...
Full view - About this book

Œuvres complètes de Molière

Molière - French language - 1857
...à la seconde représentation, Béralde fit subir à sa phrase celte varianle ingénieuse : Alltx, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à det visaget. « C'esl dire la môme chose, » comme le fail observer Boursault, qui rapporte celte...
Full view - About this book

Oeuvres complètes de Molière: Éd. variorum collatiennée sur les meilleurs ...

Molière - 1858
...monsieur de prendre mon clystére? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! RÉRALDE. Allez, monsieur; on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visagesI. MONSIEUR FLECRANT. On ne doit point ainsi se jouer des remèdes, et me faire perdre mon temps....
Full view - About this book

L'avare. Monsieur de Pourceaugnac. Les amants magnifiques. Le bourgeois ...

Molière - 1858
...monsieur de prendre mon clyslère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE. Allez, monsieur; on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages1. MONSIEUR FLEURANT. On ne doit point ainsi se jouer des remèdes, et me faire perdre mon temps....
Full view - About this book

Eloges lui dans les séances publiques de l'Académie royale de chirurgie de ...

M. Louis (Antoine), E. Frédéric Dubois d'Amiens - Surgery - 1859 - 456 pages
...On sait en effet que Béralde, répondant à M. Fleurant, se contente de lui dire : Allez, moniteur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages; d'où cette remarque de Louis que le jeune Flurant, s'étant concilié l'amitié de Molière, fui bientôt...
Full view - About this book

Oeuvres complètes, Volume 3

Molière - 1863
...monsieur de prendre mon clystère? Vous êtes bien plaisant d'avoir cette hardiesse-là ! BÉRALDE. — Allez, monsieur ; on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages. MONSIEUR FLEURANT. — On ne doit point ainsi se jouer des remèdes , et me faire perdre mon temps....
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download PDF