Le Correspondant, Volume 21; Volume 57

Front Cover
Charles Douniol, 1862
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 173 - Il ya des autels , comme celui de l'Honneur, qui , bien qu'abandonnés , réclament encore des sacrifices; le dieu n'est point anéanti parce que le temple est désert. Partout où il reste une chance à la fortune , il n'ya point d'héroïsme à la tenter. Les actions magnanimes sont celles dont le résultat prévu est le malheur et la mort. Après tout , qu'importent les revers , si notre nom , prononcé dans la postérité, va faire battre un cœur généreux deux mille ans après notre vie...
Page 300 - ... végétative ni sensitive, ni aucun autre principe de mouvement et de vie, que son sang et ses esprits agités par la chaleur du feu qui brûle continuellement dans son cœur, et qui n'est point d'autre nature que tous les feux qui sont dans les corps inanimés
Page 173 - ... notre vie? Nous ne doutons point que, du temps de Sertorius, les âmes pusillanimes , qui prennent leur bassesse pour de la raison , ne trouvassent ridicule qu'un citoyen obscur osât lutter seul contre toute la puissance de Sylla. Heureusement, la postérité juge autrement des actions des hommes : ce n'est pas la lâcheté et le vice qui prononcent en dernier ressort sur le courage et la vertu.
Page 403 - On ne blâmera point vos larmes innocentes ; Vous pouvez donner cours à vos douleurs pressantes; Chacun attend de vous ce devoir généreux ; Les destins sont contents : Oronte est malheureux.
Page 148 - ... qui prévienne la prévarication par la ruine , la calomnie par l'infamie , les écrits séditieux par la prison, l'exil, et quelquefois par la mort : le Code a sur ce point la loi unique. C'est aux risques et périls de l'écrivain que je demande pour lui la liberté de la presse ; mais il la faut , cette liberté , ou , encore une fois , la constitution n'est qu'un jeu. Quant aux journaux , qui sont l'arme la plus dangereuse, il est d'abord aisé d'en diminuer l'abus , en obligeant les propriétaires...
Page 175 - Non, je n'ai point fait une gageure avec moi-même : je suis sincère; voici ce qui m'est arrivé : de mes projets, de mes études, de mes expériences, il ne m'est resté qu'un détromper complet de toutes les choses que .poursuit le monde. Ma conviction religieuse, en grandissant, a dévoré mes autres convictions ; il n'est ici-bas chrétien plus croyant et homme plus incrédule que moi.
Page 435 - C'est à vous, mon cher ami, à voir si vous ne devez pas saisir une occasion, peut-être unique, de replacer la France au rang des puissances militaires, de réhabiliter la cocarde blanche, dans une guerre courte, presque sans danger, vers laquelle l'opinion des royalistes et de l'armée vous pousse aujourd'hui fortement.
Page 629 - Un jour, au détour d'une rue, dans un sentier solitaire, on s'arrête; on écoute, et une voix nous dit dans la conscience : Voilà Jésus-Christ. Moment céleste, où, après tant de beautés qu'elle a goûtées et qui l'ont déçue, l'âme découvre d'un regard fixe la beauté qui ne trompe pas ! On peut l'accuser d'être un songe quand on ne l'a pas vue, mais ceux qui l'ont vue ne peuvent plus l'oublier. Au lieu qu'en toute autre contemplation la lumière, si pure qu'elle soit, tombe sur des...
Page 630 - ... reposer que ses épaules sillonnées par les fouets, pas d'autres mains et d'autres pieds à baiser que ses mains et ses pieds percés de clous pour notre amour, pas d'autres plaies à soigner doucement que ses plaies divines et toujours saignantes? Ah ! mon ami ! l'amour n'est-il pas toujours l'amour? Vous vous plaignez de n'être pas aimé, et Dieu vous a donné au fond du cœur un amour chaste, immense, invincible. Vous voudriez y mêler d'autres amours profanes, et Dieu, qui ne le veut pas...
Page 625 - Mémoire qu'il vous adresse ici, et, connaissant ses vœux, ses droits, son cœur même, de lui accorder la protection que vous donnerez toujours à ce qui est utile et sincère. « Puissiez-vous, mon pays, ne jamais désespérer de votre cause, vaincre la mauvaise fortune par la patience, et la bonne par l'équité envers vos ennemis ; aimer Dieu qui est le père de tout ce que vous aimez; vous agenouiller devant son fils Jésus-Christ le libérateur du monde ; ne laisser passer à personne l'office...

Bibliographic information