Mémoires de Duguay-Trouin

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 453 - Louis , par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre , à tous présens et à venir, salut.
Page 459 - ... car tel est notre plaisir. Et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, Nous avons fait mettre notre Scel à cesdites présentes. Donné à Versailles, au mois de juin l'an de grâce mil sept cent cinquante-deux, et de notre règne le trenteseptième.
Page 328 - ... cœur bien fait : un des plus sensibles chagrins que j'aie eus de ma vie a été de n'avoir pu témoigner, comme je l'avois désiré, à ce valeureux baron de Wassenaër toute l'estime et toute la vénération que j'ai pour sa vertu. Sur le compte que M. le comte de Pontchartrain , qui exercoit, en survivance de monsieur son père, la charge de secrétaire d'Etat de la marine, rendit de cette action au feu Roi, il eut la bonté de me prendre à son service, en qualité de capitaine de frégate...
Page 287 - Notre maître d'équipage, à côté duquel j'étois, voulut y sauter le premier (à l'abordage) : il tomba par malheur entre les deux vaisseaux, qui, venant à se joindre dans le même instant, écrasèrent à mes yeux tous ses membres et firent rejaillir une partie de sa cervelle jusque sur mes babils.
Page 20 - Je fus mis de cette partie : j'y passois les après-dînëes à jouer, et j'y gagnai plus de deux mille louis, ce qui me fit d'abord grand plaisir : mais j'eus bientôt lieu d'y avoir regret; car le Roi, qui étoit informé fort exactement de tout ce qui se passoit dans cette partie, demanda à Bontemps pourquoi il souffroit que je jouasse si gros jeu.
Page 425 - Les corps-de-garde et les patrouilles, que j'avais ordonnés, furent les premiers à augmenter le désordre pendant la nuit, en sorte que le lendemain matin, les trois quarts des maisons ou magasins se trouvèrent enfoncés, les vins répandus, les marchandises et les meubles épars au milieu des rues, et, enfin, tout se trouva dans un désordre et une confusion...
Page 292 - Je ne l'ignorais pas; mais j'étois saisi d'un espoir secret de quelque heureuse aventure, qui me faisoit reculer de jour en jour. Quand je me vis pressé, j'assemblai tous mes gens ; et les ayant harangués de mon mieux, je les engageai , moitié par douceur, moitié par autorité, à me donner encore huit jours, et à consentir qu'on diminuât le tiers de leur ration ordinaire, en les assurant que si nous faisions capture, je leur en accorderois le pillage, et les récompenserais amplement. Je...
Page 457 - A ces causes, et autres considérations à ce nous mouvant, de notre propre mouvement , grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, nous avons...
Page 336 - Ramadan consiste à faire du jour la nuit, et de la nuit le jour. Mais Allouma poussait plus loin la délicatesse de conscience. Elle installa son plateau entre nous deux, sur le divan, et prenant avec ses longs doigts minces une petite boulette poudrée, elle me la mit dans la bouche en murmurant: - C'est bon, mange.
Page 322 - Dans cette disposition, nous arrivâmes sur les ennemis ; et comme j'allois ranger sous le vent le ffouslaërdickj il mit le vent dans ses voiles d'avant, et appareilla sa misaine ('). Ce changement imprévu de manœuvre en apporta nécessairement à notre disposition , en ce qu'étant venu à l'abri des voiles de ce vaisseau, il me fut impossible de le dépasser pour aller aborder le commandant. Celui-ci arriva en même temps sur moi, à dessein de me mettre entre deux (1) Appareilla sa misaine...

Bibliographic information