Revue de l'Avranchin: bulletin trimestriel de la Société d'archéologie, de littérature, sciences & arts des arrondissement d'Avranches et de Mortain, Volumes 9-10

Front Cover
J. Durand, 1898 - Avranches (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 178 - Souveraineté du peuple, tendant à troubler l'État par une guerre civile en armant les citoyens les uns contre les autres et contre l'exercice de l'autorité légitime...
Page 121 - Solitude, où je trouve une douceur secrète, Lieux que j'aimai toujours, ne pourrai-je jamais Loin du monde et du bruit goûter l'ombre et le frais?
Page 319 - Discours prononcés à la séance générale du Congrès des Sociétés savantes à Toulouse, par MM.
Page 120 - L'exilé partout est seul. Lorsque je voyais, au déclin du jour, s'élever du creux d'un vallon la fumée de quelque chaumière, je me disais : Heureux celui qui retrouve le soir le foyer domestique, et s'y assied au milieu des siens! L'exilé partout est seul.
Page 228 - Est modus in rébus, sunt certi denique fines Quos ultra citraque nequit consistere rectum.
Page 120 - Prédication de l'Évangile, les mettra dans la disposition d'entrer dans l'Église : le loup habitera avec l'agneau ; le léopard se couchera auprès du chevreau ; le veau, le lion et la brebis demeureront ensemble; et un petit Enfant les conduira tous...
Page 353 - Mandons et ordonnons à tous les tribunaux, corps administratifs et municipalités, que les présentes ils fassent transcrire sur leurs registres, lire, publier et afficher dans leurs ressorts et départements respectifs, et exécuter comme loi du royaume. En foi de quoi nous avons signé et fait contresigner ces dites présentes, auxquelles nous avons fait apposer le sceau de l'État. * A...
Page 352 - Louis, par la grâce de Dieu et par la loi constitutionnelle de l'Etat, Roi des Français, à tous présents et à venir, salut.
Page 194 - Dumas en accentuant celte qualification, ne lui avons-nous pas formé une cour d'aristocrates digne d'elle ? Et rien ne l'empêchera de se croire encore dans les salons de Versailles, quand elle va se voir au pied de la sainte guillotine, entourée de toute celte noblesse fidèle.
Page 96 - Bulletin, du Comité des travaux historiques et scientifiques. Section des sciences économiques et sociales, année 1897.

Bibliographic information