Fragmens relatifs a l'histoire ecclésiastique des premières années du dix-neuvième siècle

Front Cover
A. Égron, 1814 - France - 363 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 116 - Aucune bulle, bref, rescrit, décret, mandat, provision, signature servant de provision, ni autres expéditions de la cour de Rome, même ne concernant que les particuliers, ne pourront être reçus, publiés, imprimés, ni autrement mis à exécution, sans l'autorisation du gouvernement.
Page 105 - C'est cette chaire romaine tant célébrée par les Pères où ils ont exalté comme à l'envi « la principauté de la chaire apostolique; la principauté principale; la source de l'unité et dans la place de Pierre l'éminent degré de la chaire sacerdotale; l'Église mère, qui tient en sa main la conduite de toutes les autres églises ; le Chef de l'épiscopat d'où part le rayon du gouvernement ; la chaire principale; la chaire unique en laquelle seule tous gardent l'unité.
Page 115 - ... jugés nécessaires pour aplanir la voie au rétablissement du culte catholique, et nous espérons de la justice et de la religion de SM qu'elle daignera les révoquer ou les modifier, de manière à dissiper les inquiétudes qu'ils ont fait naître. C'est dans cette confiance que nous nous permettons de mettre sous les yeux de Sa Majesté, les art.
Page 113 - ... théologiens pris dans de petites localités des environs et qui ne sont pas à portée de bien voir les grands intérêts de l'Église universelle ni d'en bien juger. « Dans cet état de choses convient-il de réunir un concile? « Ne faudrait-il pas que le consistoire, ou le conseil particulier du pape, fût composé de prélats de toutes les nations pour éclairer Sa Sainteté?
Page 100 - En supposant qu'il soit reconnu qu'il n'ya pas de nécessité de faire des changemens dans l'organisation actuelle, l'empereur ne réunit-il pas sur sa tête les droits qui étaient sur celles des rois de France, des ducs de Brabant et autres souverains des Pays-Bas, des rois de Sardaigne, des ducs de Toscane, etc., soit pour la nomination des cardinaux, soit pour toute autre prérogative?
Page 329 - Sa Sainteté se prêtera à étendre les mêmes dispositions aux Églises de la Toscane, de Parme et de Plaisance par un nouveau concordat. « 3° Sa Sainteté consent qu'il soit inséré dans les concordats une clause par laquelle elle s'engage à faire expédier des bulles...
Page 225 - ... particulières ; qu'elle désire ardemment que des circonstances plus heureuses lui permettent de revenir à cette forme d'institution qui multiplie ses rapports avec le chef de l'église, et dont elle ne s'écarte en ce moment que parce qu'elle y est forcée par la nécessité de pourvoir...
Page 102 - La bulle d'excommunication ci-jointe a été affichée ; elle a été imprimée et répandue clandestinement dans toute l'Europe. Quel parti prendre pour que, dans des temps de trouble et de calamité, les papes ne se portent pas à des excès de pouvoir aussi contraires à la charité chrétienne qu'à l'indépen/dance et à l'honneur du trône ? RÉPONSES DU CONSEIL ECCLÉSIASTIQUE AUX QUESTIONS PROPOSÉES PAR SA MAJESTÉ.
Page 101 - Le gouvernement français n'ayant point violé le concordat, si d'un autre côté le Pape refuse de l'exécuter, l'intention de Sa Majesté est de regarder ce concordat comme abrogé. Mais, dans ce cas, que convient-il de faire pour le bien de la religion?
Page 120 - L'état du clergé de France est-il, en général, amélioré ou empiré depuis que le concordat est en vigueur?» RÉPONSE. Quand Sa Majesté se serait bornée à l'exécution rigoureuse du concordat, cette transaction mémorable, à laquelle nous devons la liberté et la publicité du culte de la religion catholique, apostolique et romaine, qui est la religion de la grande majorité des citoyens...

Bibliographic information