Page images
PDF
EPUB

8. Un cours d'anatomie humaine;
9. Un cours d'anatomie des animaux;
10. Un cours de zoologie;

11• Un cours d'iconographie naturelle, ou de l'art de dessiner et peindre toutes les productions de la nature. ART. 2. – La nature des objets qui doivent être traités dans ces différents cours, la

2 nécessité de les accorder avec les saisons que plusieurs d'entre eux exigent, et tous les détails relatifs à l'organisation particulière du Muséum, seront l'objet d'un règlement que les professeurs demeurent chargés de rédiger, et qu'ils_communiqueront au Comité d'Instruction publique'.

TITRE III. Bibliothèque d'histoire naturelle.

ARTICLE 1er. — Le premier étage du bâtiment occupé jusqu'ici par l'intendant du Jardin des Plantes et de son Cabinet d'histoire naturelle sera réservé en entier pour recevoir une bibliothèque nécessaire au complément du Muséum.

ART. 2. - A cet effet, on réunira aux livres qui existent déjà dans le Muséum les doubles des livres d'histoire naturelle de la grande bibliothèque Nationale.

ART. 3. – Deux professeurs du Muséum, réunis à deux commissaires du Comité d'Instruction publique, seront autorisés à choisir, dans les bibliothèques des maisons ecclésiastiques supprimées et autres bibliothèques nationales, les livres d'anatomie, de minéralogie, de chimie, de botanique, de zoologie et des voyages qui ont des rapports à l'histoire naturelle, pour enrichir la bibliothèque du Muséum.

ART. 4. - La collection des plantes et animaux peints d'après nature dans le Muséum d'histoire naturelle, et déposée à différentes époques dans la Bibliothèque nationale, sera transportée dans celle du Muséum.

TITRE IV. Des correspondances du Muséum.

ARTICLE 1er. - Le Muséum d'histoire naturelle correspondra avec tous les établissements analogues placés dans les différents départements de la République.

ART. 2. — Cette correspondance aura pour objet les plantes nouvellement cultivées ou découvertes, la réussite de leur culture, les minéraux et les animaux qui seront découverts, et généralement tout ce qui peut intéresser les progrès de l'histoire naturelle, directement appliquée à l'agriculture, au commerce et aux arts.

ART. 3. Le professeur de culture sera chargé de faire parvenir dans les jardins de botanique situés dans les divers départements de la France, les graines des plantes et des arbres rares recueillies dans le jardin du Muséum. Ces envois pourront être étendus jusqu'aux nations étrangères, pour en obtenir des échanges propres à augmenter les vraies richesses nationales.

1. V. ce réglement à sa date : 21 septembre 1793.

Décret portant suppression de toutes les Académies et Sociétés littéraires

patentées ou dotées par la Nation.

8 Août 1793.

ARTICLE 1er. - Toutes les Académies et Sociétés littéraires, patentées ou dotées par la Nation, sont supprimées.

ART. 2. - Les Jardins botaniques et autres, les Cabinets, Muséums, Bibliothèques et autres monuments des sciences et des arts, attachés aux Académies et Sociétés supprimées, sont mis sous la surveillance des autorités constituées, jusqu'à ce qu'il en ait éte disposé par les décrets sur l'organisation de l'Instruction publique.

Décret concernant l'Observatoire de Paris.

31 Août 1793.

ARTICLE 1er. - L'Observatoire de Paris sera nommé à l'avenir Observatoire de la République.

ART. 2. Les quatre astronomes qui sont attachés à cet établissement jouiront des mêmes droits. ART. 3.

Les attributions annuelles qui lui sont faites seront remises en masse à un directeur temporaire, pour être réparties sous sa responsabilité.

ART. 4. - Les quatre astronomes en activité de service à l'Observatoire demeurent chargés de présenter incessamment à la Commission des Six, chargée de l'organisation de l'Instruction publique, un règlement fondé sur les principes de la liberté et de l'égalité.

Décret qui établit trois degrés progressifs d'instruction, indépendamment des écoles primaires,

et supprime les Colléges et les Facultés.

15 Septembre 1793.

ARTICLE 1er. Indépendamment des écoles primaires dont la Convention s'occupe, il sera établi dans la République trois degrés progressifs d'instruction : le premier pour les connaissances indispensables aux artistes et ouvriers de tous les genres ; le second pour les connaissances ultérieures, nécessaires à ceux qui se destinent aux autres professions de la société ; et le troisième pour les objets d'instruction dont l'étude difficile n'est pas à la portée de tous les hommes.

Art. 2. – Les objets d'études de ces écoles seront classés et enseignés d'après les tableaux annexés à la minute du présent décret.

[ocr errors]

ART. 3. Pour les moyens d'exécution, le département et la municipalité de Paris sont autorisés à se concerter avec la Commission de l'Instruction publique de la Convention nationale, afin que ces établissements soient mis en activité au 1er novembre prochain; et, en conséquence, les Colléges de plein exercice et les Facultés de théologie, de médecine, des arts et de droit sont supprimés sur toute la surface de la République.

Règlement pour le Muséum national d'histoire naturelle, présenté par les professeurs et approuvé

par le Comité d'Instruction publique de la Convention nationale.

21 Septembre 1793.

CHAPITRE [er. Organisation et administration du Muséum.

ARTICLE 1er. - Les douze cours institués dans le Muséum d'histoire naturelle par la loi du 10 juin 1793, seront faits par les douze officiers actuels de l'établissement.

ART. 2. – Tous les professeurs auront le droit d'être logés dans l'intérieur du Muséum afin d'être plus à portée de remplir leurs fonctions. Lorsque la division des logements sera établie, autant qu'il sera possible, suivant le principe d'égalité, le choix de chacun appartiendra aux professeurs les plus anciens; les logements dont jouissent actuel. lement plusieurs professeurs leur seront conservés jusqu'à leur décès ou démission, pourvu qu'ils les habitent. On réservera une pièce pour chacun de ceux qui ne sont pas logés.

ART. 3. – Les professeurs seront seuls chargés de l'administration générale du Muséum ; ils se rassembleront tous les mois ou plus fréquemment, selon les circonstances, pour délibérer et prendre des décisions sur tous les objets relatifs à l'établissement et sur les moyens d'améliorer l'étude des sciences naturelles.

ART. 4. – Le nombre des votants nécessaire pour former cette assemblée sera la moitié du nombre des professeurs, plus un, pour toutes les délibérations, et des deux tiers au moins pour les élections, qui seront toujours faites à la majorité absolue.

ART. 5. Un professeur sera censé avoir abdiqué sa place lorsqu'il refusera ou négligera de remplir ses devoirs ; l'abdication sera prononcée par l'assemblée et ne pourra l'être qu'aux deux tiers des voix de tous les professeurs.

ART. 6.- L'assemblée nommera, à la majorité absolue, tous les employés du Muséum et aura le droit de les destituer aux deux tiers des voix de tous les professeurs, dans le cas de prévarication ou de négligence dans leurs devoirs ; ils pourront être suspendus provisoirement de leurs fonctions par le chef sous lequel ils seront employés, lequel sera tenu d'en rendre compte à la plus prochaine assemblée, et d'en informer sur-le-champ le directeur, qui lui-même aura un pareil droit sur tous les employés.

ART. 7. Le directeur, dont les fonctions et leur durée sont fixées par les articles 6 et 7 de la loi, sera nommé tous les ans au scrutin, à la majorité absolue des voix, dans le courant du mois de décembre, et il entrera en fonctions le 1er janvier suivant.

ART

Art. 8. – En l'absence du directeur, l'assemblée, présidée par le plus ancien des professeurs, nommera, suivant le même mode d'élection, un des professeurs pour le remplacer provisoirement.

[ocr errors]

ART. 9. — Les professeurs nommeront tous les ans parmi eux, dans la même séance et à la majorité absolue, un secrétaire, lequel entrera pareillement en fonctions le 1 er janvier suivant, les exercera pendant une année et ne pourra être continué qu'au scrutin pour une année seulement; en son absence il sera remplacé comme le directeur.

ART. 10. — Ses fonctions seront de tenir la plume dans les assemblées, de rédiger les procès-verbaux des séances, qui seront signés du directeur et de lui, de les inscrire sur un registre destiné à cet effet, de délivrer des copies collationnées de ces délibérations et d'avoir la garde des papiers, titres et registres du Muséum qui seront déposés dans une des salles de la Bibliothèque.

ART. 11. Outre les assemblées de tous les mois qui auront lieu à jour fixe, le directeur pourra en convoquer d'extraordinaires, et il sera tenu de le faire sur la simple demande d'un professeur. ART. 12. – Le trésorier, nommé au scrutin, à la majorité absolue, sera élu tous les

. ans dans la même séance que le directeur et le secrétaire; il entrera en fonctions le 1er janvier suivant; sa place sera incompatible avec celle de ces deux officiers. Le même pourra être continué plusieurs années de suite, mais chaque année par un nouveau scrutin ; ses fonctions seront de recevoir les fonds affectés à l'établissement et d'en faire la répartition suivant les états arrêtés ou d'après l'autorisation de l'assemblée.

CHAPITRE II. Des cours du Muséum.

ARTICLE 1er. – Tous les ans les professeurs réunis fixeront l'époque de l'ouverture et la fin de chacun des cours institués dans le Muséum. Dans cette distribution ils auront égard aux saisons propres à chaque genre de démonstration et feront en sorte que les étudiants puissent, sans interruption et dans un temps déterminé, suivre un plus grand nombre de cours; le programme de ces cours, rédigé en français, sera affiché dans Paris et communiqué à tous les Directoires des départements quarante jours avant l'ouverture du premier.

ART. 2. — Les professeurs pourront se servir pour leurs démonstrations, chacun dans sa partie, des objets conservés dans la collection du Muséum; mais ils ne pourront déplacer que les doubles ; il sera pris par l'assemblée des précautions pour que ces objets ne soient ni égarés, ni détériorés.

ART. 3. - On traitera dans le cours de minéralogie de la manière d'étudier cette science. On y démontrera les caractères distinctifs extérieurs et intérieurs des minéraux considérés dans leur état naturel, sans le secours de l'analyse, en les distribuant suivant un ordre méthodique. Le professeur donnera le précis des opinions les mieux fondées sur l'origine, la formation et les différents états des minéraux; il s'arrêtera particulièrement sur les minéraux utiles aux arts, sur ceux que cache dans son sein ou que présente à sa surface le sol de la France; il indiquera leurs propriétés et leur emploi. Ce cours sera au moins de quarante leçons. ART. 4. - Dans le cours de chimie générale, qui sera au moins de quarante leçons,

4 on exposera l'histoire et les principes de la science; on passera en revue, dans un ordre méthodique, les divers corps qui peuvent être soumis à l'analyse ou qui en sont le produit.

à Le professeur, en s'attachant aux minéraux dont les chimistes se sont le plus particulièrement occupés, ne négligera pas les analyses animales et végétales qui doivent jeter

quelque jour sur la nature des corps organisés ; il présentera les découvertes récentes sur la composition élémentaire des différents corps et joindra à ses démonstrations une suite d'expériences faites en présence des étudiants et pour leur instruction.

Art. 5. – Le cours des arts chimiques, composé d'un même nombre de leçons, sera consacré à l'exposition des procédés des arts qui ont la chimie pour base, et des principes sur lesquels ils sont établis; les uns et les autres seront présentés avec l'étendue convenable et accompagnés d'expériences propres à compléter l'instruction des étudiants. Le professeur insistera sur les moyens de perfectionner ces arts et d'établir en France des manufactures chimiques qui n'existent encore que chez quelques nations voisines.

Art. 6. – Les premières leçons du cours de botanique dans le Muséum seront consacrées à l'exposition de la physique végétale, de la philosophie botanique, des principaux systèmes ou méthodes de distribution des plantes. Elles seront suivies de la démonstration des espèces vivantes dans la collection du Muséum et rangées suivant un ordre méthodique. Cette démonstration sera faite dans le Jardin près des individus vivants. Le professeur fera aussi connaître sur les herbiers les genres étrangers les plus importants qui n'existent point dans les serres du Muséum. Il joindra à l'indication des caractères distinctifs de chaque plante celle des propriétés médicinales ou économiques, et il insistera sur les végétaux dont la culture peut ouvrir pour la Nation une nouvelle source de richesses. Ce cours sera au moins de quarante leçons. ART. 7.

Le cours de botanique dans la campagne sera composé de vingt herborisations qui seront faites à différentes époques de l'année. Le professeur qui en sera chargé conduira les étudiants dans les campagnes des environs de Paris, les plus fertiles en plantes et les plus variées par leur site et leurs productions végétales. Il aura soin de faire de temps en temps des stations pour démontrer aux étudiants les plantes qu'ils auront cueillies, pour rappeler en peu de mots leurs caractères, leur classification, leurs usages, pour comparer les individus produits par la nature avec ceux que l'art de la culture a modifiés en les détériorant ou en les améliorant. Il indiquera le site et le sol propre à chaque espèce, de sorte qu'à l'inspection d'un local les étudiants puissent s'habituer à designer les plantes qui y croissent, ou qu'à la vue des plantes d'un lieu, ils parviennent à déterminer la nature, l'exposition et l'élévation du sol qu'elles recouvrent. Il sera fait, dans les mois de février et de mars, quelques herborisations destinées à l'étude des mousses, des lichens et de plusieurs autres plantes analogues qu'on ne trouve en pleine végétation que pendant ces mois. On fixera l'attention des étudiants sur les diverses cultures dont le sol des environs de Paris est enrichi. ART. 8.

Le cours de culture aura pour objet la pratique de tout ce qui tient à l'art de cultiver les plantes, au perfectionnement du jardinage et des plantations et à la naturalisation des végétaux étrangers; le professeur démontrera les plantes propres à la nourriture de l'homme et des animaux domestiques. Il séparera ce cours en différentes époques comme sont naturellement séparés les travaux de culture.

Art. 9.- Les deux cours de zoologie auront d'abord pour objet de présenter l'histoire de la science des animaux considérés à l'extérieur et d'exposer les principales méthodes imaginées pour la classification de tous les êtres vivants. On démontrera ensuite dans l'un de ces cours les genres et les principales espèces de quadrupèdes, cétacés, oiseaux, reptiles et poissons. Dans l'autre cours on traitera des genres et principales espèces d'insectes, de vers et animaux microscopiques. Ils seront chacun au moins de quarante leçons.

Ens, sup. Lois et Règlements.

2

« PreviousContinue »