Réfutation de la doctrine de Montesquieu, sur la balance des pouvoirs, et aperçus divers sur plusieurs questions de droit public

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 19 - États modérés ; elle n'y est que lorsqu'on n'abuse pas du pouvoir; mais c'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser; il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites. Qui le dirait! la vertu même a besoin de limites. Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir.
Page 252 - Les Chambres ont la faculté de supplier le Roi de proposer une loi sur quelque objet que ce soit, et d'indiquer ce qu'il leur paraît convenable que la loi contienne.
Page 173 - Quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent l'arbre au pied, et cueillent le fruit. Voilà le gouvernement despotique.
Page 29 - Le corps législatif y étant composé de deux parties, l'une enchaînera l'autre par sa faculté mutuelle d'empêcher. Toutes les deux seront liées par la puissance exécutrice , qui le sera elle-même par la législative. Ces trois puissances devraient former un repos ou une inaction : mais comme, par le mouvement nécessaire des choses, elles sont contraintes d'aller , elles seront forcées d'aller de concert.
Page 102 - ... devint ensuite l'héritage de leurs successeurs; mais ils le durent originairement au consentement libre des sujets. Leur naissance seule les mit ensuite en possession du trône ; mais ce furent les suffrages publics qui attachèrent d'abord ce droit et cette prérogative à leur naissance. En un mot , comme la première source de leur autorité vient de nous, les rois n'en doivent faire usage que pour nous.
Page 5 - Réfutation de la doctrine de Montesquieu sur la balance des pouvoirs , et aperçus divers sur plusieurs questions de droit public, faisant suite à la proposition de M.
Page 103 - II peut tout sur les peuples; mais les lois peuvent tout sur lui. Il a une puissance absolue pour faire le bien, et les mains liées dès qu'il veut faire le mal.
Page 232 - ... du dedans accroître, de jour en jour, leurs triomphes, sans en concevoir la moindre inquiétude d'esprit , et sans recourir à d'autres soins qu'à celui de renvoyer ses Ministres et d'en nommer d'autres, en leur enjoignant, s'ils veulent être conservés, d'être plus habiles ou plus heureux que leurs prédécesseurs.
Page 210 - des B ; mais les B ne se sentent pas le moins du monde <- solidaires » des A. A ne regarder qu'à la surface,l'activité philanthrophique des A nous transporte en un monde étrange, où chacun parait s'occuper spécialement des intérêts d'autrui et négliger ses propres intérêts ; mais en y regardant de plus près on voit que ce n'est là qu'une apparence. En réalité cette activité des A a souvent pour but de satisfaire certains de leurs intérêts immédiats, certaines de leurs passions,...
Page 108 - Charte ne laisse pas ces pouvoirs dans l'incohérence les uns envers les autres : elle consent à communiquer à deux Chambres une participation dans l'exercice de l'un d'eux , mais elle leur ôte le prétexte des origines populaires , en ne reconnaissant que des Députés sans mandats.

Bibliographic information