Revue pratique d'obstétrique et de gynécologie

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 77 - Les médecins, chirurgiens et autres officiers de santé, ainsi que les pharmaciens, les sages-femmes, et (ouïes autres personnes dépositaires, par état ou profession, des secrets qu'on leur confie...
Page 241 - Vu les articles 144, 146, 180, paragraphe 2, du Code civil ; Attendu, en droit, que le mariage ne peut être légalement contracté qu'entre deux personnes appartenant, l'une au sexe masculin et l'autre au sexe féminin ; qu'ainsi son existence est subordonnée à la double condition que le sexe de chacun des époux soit reconnaissable et qu'il diffère de celui de l'autre conjoint ; Mais, attendu que si ces deux conditions sont nécessaires, elles sont, en même temps, suffisantes et que, lorsqu'elles...
Page 338 - Les nations les plus civilisées se distinguent autant par le nombre de leurs aliénés et de leurs criminels que par celui de leurs hommes de talent. La civilisation produit ou au moins excite la tendance à la variation, qui se manifeste principalement dans le sexe masculin, que l'on voit fournir le plus grand nombre d'anomalies psychiques de tout ordre, et en particulier les défauts les plus caractérisés, comme l'idiotie, la surdi-mutité, bien moins fréquentes dans le sexe féminin, et aussi...
Page 239 - Gav... soutient que, lorsque les organes sexuels font défaut, comme dans l'espèce, l'individu doit être considéré comme n'appartenant pas au sexe qu'annonce sa conformation extérieure, et que dès lors l'union avec une personne ainsi constituée n'est pas un mariage ; Attendu, en ce qui concerne la prétention de...
Page 239 - G... ; que celle-ci n'ayant jamais eu ses menstrues, ne pouvait ignorer tout ce que ce fait a d'anormal et de préjudiciable au point de vue matrimonial, et qu'il ne tenait qu'à elle, en recourant aux conseils d'un médecin, de vérifier quelles pouvaient être ses aptitudes physiques, au point de vue du mariage; qu'en ne tenant aucun compte de son état physiologique, elle a tout au moins commis une grave imprudence, sinon une faute, dont elle ne peut se plaindre d'avoir à supporter les conséquences...
Page 239 - ... époux G...; mais qu'au contraire le maintien de cette union semble ne pouvoir favoriser ou encourager que les individus assez négligents pour ne pas tenir compte de leurs tares constitutionnelles, ou d'assez mauvaise foi pour les cacher ; Attendu que tel est précisément le cas de la dame G... ; que celle-ci n'ayant jamais eu ses menstrues, ne pouvait ignorer tout ce que ce fait a d'anormal et de préjudiciable au point de vue matrimonial, et qu'il ne tenait qu'à elle, en recourant aux conseils...
Page 238 - G... dans les liens du mariage, où il ne rencontrerait ni la satisfaction des besoins sexuels/ ni l'espoir si universellement conçu, si légitime et si respectable de reporter son affection sur sa descendance, ni l'espérance non plus toujours si douce à l'esprit humain d'assurer la continuation de sa personnalité dans cette descendance;
Page 78 - ... si, le plus souvent, il doit se taire et garder le secret commandé par l'article 378 du Code pénal. il est aussi des circonstances dans lesquelles sa conscience partant plus haut que la loi, c'est d'elle seule qu'il doit s'inspirer.
Page 239 - ... le cas échéant, soit aux sanctions de la loi pénale en cas d'adultère, soit aux rigueurs de la loi civile en cas d'abandon de sa femme, refus de cohabitation, etc. ; Attendu qu'avant d'admettre que la loi soumet à une telle...

Bibliographic information