Histoire politique et littéraire de la presse en France, avec une introduction historique sur les origines du journal et la bibliographie générale des journaux depuis leur origine, Volume 6

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 337 - Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois ; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend pas nos rois.
Page 155 - Une seule réflexion m'accable , c'est que tous mes efforts pour sauver le peuple n'aboutiront à rien , sans une nouvelle insurrection. A voir la trempe de la plupart des députés à la Convention nationale , je désespère du salut public. Si dans les huit premières séances toutes les bases de la constitution ne sont pas posées, n'attendez plus rien de vos représentans.
Page 293 - ... dont le peuple va faire justice. Aussi avonsnous déjà perdu mille abonnés dans le Midi et dans la Normandie ; aussi à Marseille at-on d'abord arrêté à la poste, puis brûlé le Moniteur en place publique. D'après cela nous croyons avoir quelque droit à l'indulgence et même à la protection des patriotes.
Page 72 - Saint-Cloud, s'il en est temps encore, ramenez le roi et le dauphin dans vos murs, tenez-les sous bonne garde, et qu'ils vous répondent des événements; renfermez l'Autrichienne et son beau-frère...
Page 293 - J'ai rapporté presqu'en entier tous les discours qui ont été prononcés pour la mort du roi, et je ne citais quelques extraits des autres qu'autant que j'y étais indispensablement obligé pour conserver quelque caractère d'impartialité. Je puis dire avec assurance que la publicité que j'ai donnée à vos deux discours et à celui de Barrère en entier, n'a pas peu contribué à déterminer l'opinion de l'Assemblée et celle des départements.
Page 179 - En attendant que la nation, fatiguée de ces désordres révoltants, prenne elle-même le parti de purger la terre de la liberté de cette race criminelle, que ses lâches mandataires encouragent au crime par l'impunité, on ne doit pas trouver étrange que le peuple, dans chaque ville, poussé au désespoir, se fasse lui-même justice.
Page 484 - Rousseau nous a même assuré qu'il allait déposer au comité de surveillance? Ce sont là des faits autrement graves que ceux que tu m'imputes. Regarde ta vie, depuis le temps où tu étais un respectable frater à qui un médecin de notre connaissance faisait faire des saignées pour douze sous, jusqu'à ce moment où, devenu notre médecin politique, et le docteur Sangrado du peuple français, tu lui ordonnes des saignées si copieuses, moyennant...
Page 221 - Ou ils triompheront, ou (je le dis avec orgueil) je m'ensevelirai avec eux. 0 Marat! toi qui tant de fois m'as appelé ton disciple chéri, le successeur de ton choix; toi dont souvent j'ai rédigé les feuilles courageuses, quand tu succombais sous le poids des travaux; ombre immortelle! viens m'environner de ta puissance et m'embraser de ta chaleur.
Page 486 - Ce patriote nouveau sera le diffamateur éternel des vétérans ! Cet homme , rayé de la liste des garçons de théâtre , pour vols , fera rayer de la liste des jacobins , pour leur opinion , des députés , fondateurs immortels de la république ! Cet écrivain des charniers sera le législateur de l'opinion , le mentor du peuple français ! Un représentant du peuple ne pourra...
Page 106 - Un tribun, un tribun militaire, ou vous êtes perdus sans ressource. Jusqu'à présent j'ai fait pour vous sauver tout ce qui était au pouvoir humain : si vous négligez ce conseil salutaire, le seul qui me reste à vous donner, je n'ai plus rien à vous dire, et je prends congé de vous pour toujours.

Bibliographic information