Page images
PDF
EPUB

- Edit pour empêcher les bannis de rentrer dans la cité.

- Ordre aux chanoines de se rendre tous les jours, à 8 heures du matin, au chapitre pour traiter les affaires du pays.

1581.

2 janvier. Robert de Horion nommé châtelain de Curange.

- Les anciens officiers, continués dans leurs fonctions, prêtent serment de fidélité au chapitre.

3 janvier. Cri proclamé au perron pour avertir que la loi du pays (le tribunal des échevins) est ouverte pour administrer la justice à chacun.

Les députés aux places fortes rappelés, faute d'argent. 5 janvier. Edit défendant les maskres.

- Touchant les exécuteurs testamentaires de Gérard de Groesbeeck.

7 janvier. Députés pour examiner le serment à prêter par le futur évêque.

9 janvier. Le bruit se répandant à Namur que le prince d'Orange se fortifiait à Diest et s'apprêtait à envahir le pays, le chapitre écrit aux bourgmestres de Hasselt, Maeseyck, SaintTrond, etc., de faire bonne garde.

10 janvier. Députés du duc de Clèves pour exprimer ses regrets de la mort de Gérard de Groesbeeck et pour recommander Ernest, duc de Bavière, comte palatin du Rhin, évêque d'Hildesheim.

Prise de possession du décanat de Saint-Lambert par A. Hoen; il donne deux chapes.

11 janvier. Touchant la maison mortuaire de P. Boels. - Emeute comprimée à Saint-Trond.

14 janvier. Le duc de Juliers fait savoir que le prince Ernest est arrivé à Hampback ; il demande s'il doit l'avertir de se rendre à Liège ou si le chapitre se chargera de ce soin.

La garnison de Léau ayant pillé un moulin près de Saint-Trond et ailleurs, les habitants demandent des troupes.

16 janvier. Les batteurs de Dinant se plaignent de ceux de Bouvignes.

18 janvier. Compliments de condoléance de Sa Majesté catholique sur la mort de Gérard de Groesbeeck; ayant appris que les hérétiques voulaient troubler la prochaine élection, elle engage le chapitre à faire choix d'un prince qui défendra la foi catholique. Le chapitre profite de l'occasion pour parler des impôts placés par le capitaine de Maestricht sur des villages liégeois, des garnisons de Diest et de Léau, et de Muno.

20 janvier. Le chapitre engage les religieux de Stavelot à ne pas procéder à l'élection d'un nouvel abbé. Ils demandent le prince Ernest pour abbé. La prébende vacante par l'élection du nouvel évêque est promise à J. G. de Manderscheidt, comte de Keyll.

21 janvier. Messe du Saint-Esprit dans chaque église paroissiale pour l'élection du nouvel évêque.

23 janvier. Plaintes des habitants de Tongres contre la garnison de Diest.

- Les bourgmestres avertissent le chapitre que le messager de la cité à Anvers était revenu avec une lettre adressée aux représentants du conseil de la cité, laquelle contenait une proclamation séditieuse, imprimée, pour le peuple liégeois; ils proposent d'arrêter toutes les lettres et de les ouvrir; ils font savoir aussi que 15 vrybuyters ont tenu des séances au logis du Hozeau, en Pierreuse.

25 janvier. Député du duc d'Alençon et d'Anjou, frère du roi de France, pour engager le chapitre à nommer un évêque qui respectera la neutralité du pays, ce que leur feu prince n'avait pas toujours fait.

Ernest de Bavière, évêque de Freisingen et de Hildesheim, se présente et est admis à la première résidence.

[ocr errors]

29 janvier. Les chanoines de Saint-Lambert élisent Ernesč de Bavière pour évêque; le nouvel élu accepte, mais demande un congé de deux mois pour causer d'affaires graves avec son oncle le duc de Juliers. Il prête serment. Sur l'observation de quelques chanoines, il déclare avoir obtenu du pape ane dispense pour posséder plusieurs dignités,

Note. Pendant l'élection les portes de la cité furent closes, la compagnie des 10 hommes était en armes sur le marché, les 4 compagnies avec leurs arquebuses entouraient la cat hédrale; après l'élection au premier son de la cloche, ils ont tiré en signe de joie, pendant que l'élu passait au milieu d'eux pour se rendre chez le prévôt.

Procession générale. Texte du serment de l'évêque; on en envoie une belle copie à l'éla qui demeurait à Visé, afin qu'il le lise facilement le jour de son inauguration.

- Convention entre le chapitre et l'élu.

1 février. Le duc de Parme complimente le chapitre sur le choix qu'il a fait d'Ernest de Bavière, qui est l'ami de son maitre.

Ordre de suspendre les patrouilles dans le pays. - Le chapitre pense que l'élu devrait se rendre à la cathédrale le jour de la Purification, précédé du grand mayeur, mais sans le glaive de la justice, l'élu n'ayant pas encore obtenu ses régaux.

1 février. L'élu nomme ses conseillers, entre autres deux échevins. Leur serment.

3 février. Congé donné à Vlatters pour accompagner Son Altesse auprès du duc de Clèves.

Bref du pape, daté du 20 juillet 1577, permettant à Ernest de Bavière d'accepter un autre évêché, malgré ses titres d'évêque d'Hildesheim et de Freisingen. Texte.

Dispense pour l'élu de recevoir les ordres quoiqu'il n'eût que 23 ans, et pour posséder plusieurs dignités. Texte.

, 6 février. Le chapitre nomme des députés pour administrer le pays jusqu'à la confirmation de l'élu. Les lettres seront expédiées au nom de l'élu. Le chapitre déclare toutefois qu'il n'entend pas abdiquer, en faveur de ses députés, l'administration de l'évêché qu'il possède jusqu'à l'inauguration de Son Altesse.

10 février. Mémoire des jurisconsultes touchant l'administration de l'évêché.

Pour ne pas retarder le cours de la justice, tous les officiers sont continués dans leurs fonctions.

14 février. Désordres apportés dans les offices divins et les heures, par la négligence des bénéficiers ; révolte de ceux-ci; ils sont punis.

21 février. B. Daugustus nommé doyen de Saint-Barthélemi. Texte.

27 février. Le pays consent à un double pécule pour un an.

6 mars. Obsèques du cardinal de Groesbeeck célébrées à la cathédrale,

H. de Druyn de Rosey pourvu de la prébende de Lambert d'Heur. Il est admis le 14 juin.

10 mars. Touchant l'observation des statuts relatifs au costume et aux mœurs des chanoines. Les nouveaux statuts sont approuvés.

– Bulle touchant les revenus des dix prébendes courantes. 12 mars. Le duc de Juliers félicite le chapitre sur son choix.

15 mars. Touchant le procès contre les échevins à propos de l'anniversaire de de la Marck. Accord entre le chapitre et les échevins, touchant cet anniversaire et le Détroit ou maison scabinale, dont le siége est transféré ailleurs. Texte. Les échevins demandent la maison claustrale de Manderscheidt pour tenir leurs séances.

- Funérailles du prévôt J. de Berlaimont.

17 mars. Bref apostolique daté du 6 février, par lequel le pape exprime sa douleur de la mort de Gérard de Groesbeeck et engage le chapitre à lui nommer un successeur capable. Texte. 19 mars. Son Altesse annonce son arrivée à Liége pour le 19 juin ; elle se rendra le 17 à Visé pour attendre son cortége.

22 mars. Mesures à prendre pour les biens de Waesmont où le receveur est mort.

7 avril. Décès de Fr. Favillon, écolâtre. J. de Carondelet élu en sa place le 14 avril.

10 avril. Touchant la prébende de feu l'écolâtre Favillon. Difficultés pour savoir à qui appartient son remplacement. Long mémoire.

Réparations au château de Franchimont; affaire renvoyée à la chambre des comptes.

15 avril. Le chapitre demande à Son Altesse, pour hâter son retour, de se loger dans le fort de Stavelot ou ailleurs dans le

pays, parce que sa présence est attendue avec impatience. 21 avril. J. de Harff déclaré jubilaire.

23 avril. J. de Quercu, chanoine de la petite table, privé de son bénéfice et mis en prison à l'hôpital-de-la-Chaîne.

. 5 mai. La justice d’Attenhoven interrompue par la mort du substitué mayeur, le mayeur étant au service du prince de Parme.

- Le chapitre décide que les danses de Verviers seront supprimées ou bien exécutées plus modestement en dehors de l'église Saint-Lambert.

9 mai. Décès de J. de Harff, jubilaire, abbé d'Amay; il était gardien des sceaux du chapitre et de la clef des archives comme le plus ancien chanoine. G. d’Erp lui succède dans ces fonctions, et prête le serment voulu.

- G. de Miche, bailli du chapitre pour deux ans, décla re accepter la continuation de son emploi avec quelques modifications aux statuts.

11 mai. Lettre de l'élu déclarant que des affaires l'empêcheront de se rendre à Liége avant le 18 juin, jour fixé ; il prie le chapitre de l'excuser et l'engage à continuer, comme il l'a fait, l'administration du pays.

« PreviousContinue »