La Revue occidentale philosophique, sociale et politique: organe du positivisme...

Front Cover
Aux bureau de la Revue, 1895 - Positivism
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 315 - ... d'administrer les établissements qui appartiennent à la commune, qui sont entretenus de ses deniers, ou qui sont particulièrement destinés à l'usage des citoyens dont elle est composée ; de faire jouir les habitants des avantages d'une bonne police, notamment de la propreté, de la salubrité, de la sûreté et de la tranquillité dans les rues, lieux et édifices publics.
Page 30 - La destination de la société parvenue à sa maturité, n'est point d'habiter à tout jamais la vieille et chétive masure qu'elle bâtit dans son enfance, comme le pensent les rois; ni de vivre éternellement sans abri après l'avoir quittée , comme le pensent les peuples ; mais , à l'aide de l'expérience qu'elle a acquise , de se construire , avec tous les matériaux qu'elle a amassés, l'édifice le mieux approprié à ses besoins et à ses jouissances.
Page 90 - ... lois naturelles, que peut dévoiler l'observation philosophique du passé, et qui déterminent, pour chaque époque, d'une manière entièrement positive, les perfectionnements que l'état social est appelé à éprouver, soit dans ses parties , soit dans son ensemble.
Page 23 - Il n'ya point de liberté de conscience en astronomie, en physique, en chimie, en physiologie, dans ce sens que chacun trouverait absurde de ne pas croire de confiance aux principes établis dans ces sciences par les hommes compétents. S'il en est autrement en politique, c'est parce que les anciens principes étant tombés, et les nouveaux n'étant pas encore formés, il n'ya point, à proprement parler, dans cet intervalle, de principes établis.
Page 316 - ... le versement de ces contributions dans les caisses du district ou du département; la direction immédiate des travaux publics dans le ressort de la municipalité ; la régie immédiate des...
Page 83 - Ainsi, sous ce second rapport, l'imagination devra encore remplir, dans la politique scientifique , une fonction secondaire , et qui consistera à porter jusqu'au degré de précision nécessaire l'esquisse du nouveau système, dont l'observation aura déterminé le plan général et les traits caractéristiques. Mais il est un autre genre de travaux également indispensables au succès définitif de la grande entreprise de réorganisation» quoique subordonnés aux précédents, et dans lesquels...
Page 118 - ... la physique des corps bruts, ou celle des corps organisés. Dans la première, l'homme se trouvant former une partie imperceptible d'une suite immense de phénomènes, dont il ne peut espérer, sans une folle présomption, d'apercevoir jamais l'ensemble, il est obligé, aussitôt qu'il commence à les étudier dans un esprit positif, de considérer d'abord les faits les plus particuliers, pour s'élever ensuite graduellement à la découverte de quelques lois générales, qui deviennent plus...
Page 211 - Voilà, à mon sens, dans quel esprit, qui n'est « pas l'esprit nouveau, mais l'esprit de la science « elle-même depuis un siècle, voilà dans quel esprit « doit être abordé par la démocratie le problème du « monde et de l'histoire, qui domine le problème de
Page 95 - Condorcet, quant à la distribution des époques, il faut l'envisager par rapport à l'esprit qui a présidé à son exécution. Condorcet n'a pas vu que le premier effet direct d'un travail pour la formation de la politique positive devait être, de toute nécessité, de faire disparaître irrévocablement la philosophie critique du xvni" siècle, en tournant toutes les forces des penseurs vers la réorganisation de la société, but pratique d'un tel travail.
Page 54 - ... où il était naturel que cette révolution s'opérât. Cet ordre est celui du degré de complication plus ou moins grand de leurs phénomènes, ou, en d'autres termes, de leur rapport plus ou moins intime avec l'homme. Ainsi les phénomènes astronomiques d'abord, comme étant les plus simples, et ensuite successivement, les physiques, les chimiques et les physiologiques, ont été ramenés à des théories positives ; ceux-ci à une époque toute récente. La même réforme ne pouvait s'effectuer...

Bibliographic information