Le conventionnel Philippeaux ...

Front Cover
Société nouvelle de librairie et d'édition, 1900 - France - 408 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxxix - Rapport fait au nom de la commission chargée de l'examen des papiers trouvés chez Robespierre et ses complices, par EB Courtois, député du département de l'Aube, dans la séance du 16 nivôse an III...
Page 13 - Les jeunes gens ne peuvent être inscrits sur le registre civique, s'ils ne prouvent, qu'ils savent lire et écrire et exercer une profession mécanique. Les opérations manuelles de l'agriculture appartiennent aux professions mécaniques.
Page 315 - Envoyé commissaire à la Vendée , j'ai dénoncé bien des horreurs au comité de salut public ; fatigué de voir ces dénonciations infructueuses, je vins à Paris , je témoignai ma douleur de ce qui se passait, et voyant qu'on n'y avait aucun égard , je demandai mon rappel. J'avais fait inutilement des démarches...
Page xxxvi - Rapport fait à la Convention nationale, au nom de ses comités de sûreté générale et de salut public, sur la conjuration ourdie depuis plusieurs années par les factions criminelles, pour absorber la Révolution française dans un changement de dynastie...
Page 114 - Si le Roi se met à la tête d'une armée et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel à une telle entreprise qui s'exécuterait en son nom, il sera censé avoir abdiqué la royauté.
Page 13 - L'Assemblée nationale, considérant que le droit d'aubaine est contraire aux principes de fraternité qui doivent lier tous les hommes, quels que soient leur pays et leur gouvernement; que ce droit, établi dans des temps barbares, doit être proscrit chez un peuple qui a fondé sa constitution sur les droits de l'homme et du citoyen, et que la France libre doit ouvrir son sein à tous les peuples de la terre, en les invitant à jouir, sous un gouvernement libre, des droits sacrés et inaliénables...
Page 322 - Souveraineté du peuple, tendant à troubler l'État par une guerre civile en armant les citoyens les uns contre les autres et contre l'exercice de l'autorité légitime...
Page 319 - Liste des personnes qui ont péri par jugement du Tribunal révolutionnaire, depuis le 26 août 1792 jusquau 13 juin 1794...
Page 133 - Convention nationale décrète que la faculté de disposer de ses biens, soit à cause de mort, soit entre vifs, soit par donation contractuelle en ligne directe est abolie ; en conséquence, que tous les descendants auront un droit égal sur le partage des biens de leurs ascendants.
Page 309 - Fabre d'Églantine et les ennemis de la république, d'avoir trempé dans la conspiration tendant à rétablir la monarchie , à détruire la représentation nationale et le gouvernement républicain.

Bibliographic information