Histoire de Napoléon ier, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 180 - Lorsque dans le silence de l'abjection l'on n'entend plus retentir que la chaîne de l'esclave et la voix du délateur; lorsque tout tremble devant le tyran , et qu'il est aussi dangereux d'encourir sa faveur que de mériter sa disgrâce, l'historien paroît chargé de la vengeance des peuples. C'est en vain que Néron prospère, Tacite...
Page 382 - Les positions que nous occupons sont formidables , et pendant qu'ils marcheront pour tourner ma droite , ils me présenteront le flanc. « Soldats, je dirigerai moi-même tous vos bataillons; je me tiendrai loin du feu, si avec votre bravoure accoutumée...
Page 181 - Si le rôle de l'historien est beau, il » est souvent dangereux; mais il est des autels comme » celui de l'honneur, qui, bien qu'abandonnés, réclament » encore des sacrifices; le Dieu n'est point anéanti parce » que le temple est désert. Partout où il reste une chance » à la fortune, il n'ya point d'héroïsme à la tenter; les » liftions magnanimes sont celles dont le résultat prévu
Page 453 - N'y at-il pas des motifs particuliers qui doivent plus fortement nous attacher à Napoléon I", notre empereur? — R. Oui, car il est celui que Dieu a suscité dans les circonstances difficiles pour rétablir le culte public de la religion sainte de nos pères, et pour en être le protecteur. Il a ramené et conservé l'ordre public par sa sagesse profonde et active ; il défend...
Page 180 - C'est en vain que Néron prospère, Tacite est déjà né dans l'empire ; il croît inconnu auprès des cendres de Germanicus, et déjà l'intègre Providence a livré à un enfant obscur la gloire du maître du monde.
Page 169 - l'hérédité de la suprême magistrature nécessaire pour mettre le peuple » à l'abri des complots de nos ennemis et des agitations qui naîtraient » d'ambitions rivales. Plusieurs de nos institutions vous ont en même » temps paru devoir être perfectionnées pour assurer sans retour le » triomphe de l'égalité et de la liberté...
Page 317 - Vous-mêmes, vous avez dû accourir à marches forcées à la défense de nos frontières; mais déjà vous avez passé le Rhin Nous ne nous arrêterons plus que nous n'ayons assuré l'indépendance du corps germanique, secouru nos alliés et confondu l'orgueil de nos injustes agresseurs.
Page 407 - Saint-Cyr marche à grandes journées sur Naples pour punir la trahison de la reine , et précipiter du trône cette femme criminelle, qui. avec tant d'impudeur , a violé tout ce qui est sacré parmi les hommes. On a voulu intercéder pour elle auprès de l'empereur, il n répondu : » Les hostilités dussent-elles recommencer , et la nation soutenir une guerre de trente ans , une si atroce perfidie ne peut être pardonnée.
Page 265 - Mon frère, j'ai reçu la lettre de Votre Altesse royale. Elle doit avoir acquis la preuve, dans les papiers qu'elle a eus du roi son père, de l'intérêt que je lui ai toujours porté. Elle me permettra, dans la circonstance actuelle, de lui parler avec franchise etloyauté.
Page 453 - R. Les chrétiens doivent aux princes qui les gouvernent, et nous devons en particulier à Napoléon Ier , notre empereur, l'amour, le respect, l'obéissance, la fidélité, le service militaire, les tributs ordonnés pour la conservation et la défense de l'Empire et de son trône ; nous lui devons encore des prières ferventes pour son salut et pour la prospérité spirituelle et temporelle de l'État.

Bibliographic information