L'Ami de la religion et du roi, Volumes 37-38

Front Cover
Le Clere, 1823 - Paris (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle.
Page 298 - Son existence tout entière n'avoit été qu'un long prodige : un nouveau miracle commence , miracle toujours le même , miracle universel , perpétuel , et qui manifestera jusqu'aux derniers jours l'inexorable, justice et la sainteté du Dieu
Page 40 - ... j'ai horreur de la seule pensée d'un tel dessein. Il est vrai que j'ai mis dans ces aventures toutes les vérités nécessaires pour le gouvernement et tous les défauts qu'on peut avoir dans la puissance souveraine, mais je n'en ai marqué aucun...
Page 21 - Seigneur, mort dont le récit nous a véritablement touchés jusqu'au fond du cœur: en le lisant, nous pensions lire un passage des annales de la primitive Eglise. Les chrétiens dont nous avons parlé ne subirent point le supplice de la corde dont on les avoit menacés; on les reconduisit en prison , et de là ils furent envoyés en exil. Il y avoil parmi eux deux femmes, auxquelles on permit, contre toute attente, de retourner dans leurs maisons.
Page 229 - Et je vous dis la vérité : il vous est bon que je m'en aille; car, si je ne m'en vais point, le consolateur ne viendra point à vous : mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai.
Page 28 - vota la mort du roi sans appel et sans sursis, et il appuya toutes les mesures de rigueur que lit adopter le parti dominant.
Page 89 - Comment rester en cet état ? Comment s'y complaire? et si je dis que tout protestant qui veut se rendre compte de sa foi tombe nécessairement dans les mêmes perplexités, et que l'inconstance de ses opinions augmente en proportion de son instruction et de ses recherches , quelle conscience protestante me démentira...
Page 217 - Quelque solide ouvrage qu'on fasse, il ne sert de rien qu'à décréditer la bonne cause, s'il ne parvient point à se faire lire , comprendre et goûter. Ces sortes de dialogues familiers soulagent le lecteur, varient le discours , réveillent la curiosité , animent une dispute , et développent une question par des tours sensibles. Voilà le point essentiel.
Page 298 - Il porte en ses mains un flambeau qui éclaire le monde entier, et lui-même est dans les ténèbres. Il attend ce qui est venu ; il lit ses prophètes et ne les comprend pas ; sa sentence , écrite à chaque page des livres qu'il a l'ordre de garder, fait sa joie. Tel que ces grands coupables dont nous parle l'antiquité , il a perdu l'intelligence ; le crime a troublé sa raison. Partout opprimé , il est partout. Au mépris , à l'outrage , il oppose une stupide insensibilité : rien ne le blesse...
Page 199 - L'athéisme dogmatique est ennemi de tout ce qui est beau; le positif dans la religion, de tout ce qui est beau et de tout ce qui est libre.

Bibliographic information