Histoire du Tribunal révolutionnaire de Paris, avec le journal de ses actes

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 64 - Toutes conspirations et complots tendant » à troubler l'État par une guerre civile en » armant les citoyens les uns contre les » autres, ou contre l'exercice de l'autorité » légitime, seront punis de mort.
Page 176 - ... cachés à punir, mais des conspirateurs à front découvert , qui, comptant sur l'aristocratie avec laquelle ils ont marché depuis plusieurs années , appellent sur le peuple la vengeance du crime. Non, la liberté ne reculera pas devant ses ennemis; leur coalition est découverte. Dillon, qui ordonna à son armée de marcher sur Paris, a déclaré que la femme de Desmoulins avait touché de l'argent pour exciter un mouvement , pour assassiner les patriotes et le tribunal révolutionnaire....
Page 403 - N'est-ce pas Vergniaux et Gensonné qui, en votre présence même et à votre tribune, pérorèrent avec chaleur pour bannir du préambule de la constitution le nom de l'être suprême que vous y avez placé ? Danton, qui souriait de pitié aux mots de vertu, de gloire, de postérité, Danton, dont le système était d'avilir ce qui peut élever l'âme, Danton qui était froid et muet dans les plus grands dangers de la liberté, parla après eux avec beaucoup de véhémence en faveur de la même...
Page 399 - Pour les autres, le jury déclara : 1° Qu'il est constant qu'il a existé un complot contre le peuple françois, tendant à favoriser par tous les moyens possibles les succès des ennemis de la France, notamment en mêlant au tabac de l'eau et des ingrédients nuisibles à la santé de ceux qui en faisoient usage, etc. Et tous furent condamnés à mort. J'ai dit que « le jury déclara : » du moins il faut le croire, car on a bien les questions signées de Coffinhal, mais on n'a pas la réponse....
Page 509 - ... un conspirateur ! Socrate but la ciguë, mais au moins il voyait dans sa prison ses amis et sa femme. Combien il est plus dur d'être séparé de toi ! Le plus grand criminel serait trop puni s'il était arraché à une Lucile autrement que pour la mort, qui ne fait sentir au moins qu'un moment la douleur d'une telle séparation.
Page 28 - Les malheureux sont les puissances de la terre; ils ont le droit de parler en maîtres aux gouvernements qui les négligent.
Page 404 - En cas de troubles dont un culte quelconque serait l'occasion ou le motif, ceux qui les exciteraient par des prédications fanatiques ou par des insinuations contre-révolutionnaires, ceux qui les provoqueraient par des violences injustes et gratuites, seront également punis selon la rigueur des lois.
Page 416 - ... les encouragements en tout genre que vous donniez aux assassins de la patrie : que répondez-vous à ces derniers faits?
Page 125 - C'est ici que la patience échappe au juste courroux de la vérité. Quoi ! quand toute l'Europe, excepté nous qui sommes aveugles, est convaincue que Lacroix et Danton ont stipulé pour la royauté ; quoi ! quand les...
Page 119 - Legendre paraît ignorer les noms de ceux qui sont arrêtés ; toute la Convention les sait. Son ami Lacroix est du nombre de ces détenus. Pourquoi feint-il de l'ignorer? Parce qu'il sait bien qu'on ne peut pas, sans impudeur, défendre Lacroix.

Bibliographic information