Page images
PDF
EPUB

LE COURONNEMENT

D E

NAPOLÉON PREMIER,
EMPEREUR DES FRANÇAIS;

02. iz baze 4804)

[ocr errors]

RELATION HISTORIQUE

DES CÉRÉMONIES,

FÊTES ET

RÉJOUISSANCES PUBLIQUES

Qui ont eu lieu à l'occasion du Sacre et du Couronnement

de LEURS MAJESTÉS IMPÉRIALES;

Avec la Liste nominative des Fonctionnaires présens

à cette Solemnité.

Orné de trois gravures représentant l'Empereur et l'Impératrice

dans leur grand costume de couronne et S. S. Pie VII.

[ocr errors][merged small]

CHEZ

GUERIN, Imprimeur , rue des Grands-

Augustins, no.4.
BARBA, Libraire, Palais du Tribunat ,
galerie derrière le Théâtre Français.
1806.
p

Hain

)

AVANT-PROPOS.

re

L'Epoque du sacre et du couronnement de NAPOLÉON BONAPARTE devient, dans les annales françaises, l'époque à jamais mémorable de la régénération de cette nation. Après dix ans de troubles , de guerres civiles et d'anarchie , le Peuple Français , qui devait être rayé du nombre des Puissances continentales , prend tout-à-coup sa première splendeur et son ancienne gloire. Comme un géant , il s'avance aujourd'hui , au-milieu d'une guerre de dix ans et des tourmentes d'une révolution dont les effets ont été si terribles au but qu'il avait toujours eu en vue et dont il ne s'était écarté que par la suggestion de la

populace des factieux.

A qui doit-il un changement si prompt et de si grands bienfaits ? A BONAPARTE seul : ce héros lui était réservé pour mettre un terme à ses dissentions, et lui

[ocr errors]

redonner une vigueur et une énergie dont il avait perdu , pour-ainsi-dire , l'espérance.

Le grand homme qui a su le conduire à une si belle destinée, est digne de la reconnaissance de tous les Français pour justifier cette reconnaissance , nous allons exposer un précis de la conduite de BONAPARTE jusqu'au jour de son cou

et

ronnement.

و

Bonaparte , né avec les plus heureuses dispositions , doué d'un excellent jugement, connut de bonne heure les avantages de la vertu , le plaisir de l'instruction , la nécessité du travail : ses occupations formèrent son goût , éclairèrent son esprit, et lui donnèrent les idées les plus sublimes de l'homme et du gouvernement. Une sagesse prématurée le mit à l'abri des assauts dangereux des passions, des attraits séducteurs du vice, et lui apprit que les vrais principes de la morale sont subordonnés à cette idée si naturelle, si grande , si consolante de l'existence d'un Dieu, source éternelle

de

de toute justice , vengeur du crime , et rénumérateur de la vertu.

A vingt-sept ans , il soumet l'Italie ; et sa conquête n'a point été, comme celle de Charles VIII et de Louis XII, un voyage militaire : César n'a pas livré plus de batailles que ce nouveau conquérant. Toute l'Europe s'était précipitée dans l'Italie pour la défendre contre le général français. Les vieilles troupes de l'Autriche s'empressaient d'y venir chercher , dans de glorieux dangers, un nouvel éclat à leur réputation militaire. Les rives de chaque fleuve , le

passage de chaque défilé , virent se renouveller les journées fameuses de Cerisoles , de Marignan , de Lens et de Steinkerque. Cette illustre campagne de l'Italie était, pour - ainsi - dire, une galerie animée , représentant tous les chefs-d'œuvres militaires des héros modernes. Les fastes de l'Histoire n'offrent aucun exemple d'une défense aussi opiniâtre et aussi savante et d'une attaque aussi rapide dans ses mouvemens aussi fertile en

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »