Histoire de la Restauration et des causes qui ont amené la chute de la branche aînée des Bourbons, Volume 7

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 230 - félicitons, Sire, de vos relations constamment amicales « avec les puissances étrangères, dans la juste confiance « qu'une paix si précieuse n'est point achetée par des « sacrifices incompatibles avec l'honneur de la nation et la
Page 381 - Je suis bien aise, me dit un jour l'empereur Alexandre, que vous soyez venu à Vérone, afin de rendre témoignage à la vérité. Auriezvous cru, comme le disent nos ennemis, que l'alliance est un mot qui ne sert qu'à couvrir des ambitions? Cela peut-être eût été vrai dans l'ancien état...
Page 227 - Cet enfant, mon cœur m'en répond, sera digne de nos vœux ; il méritera l'amour dont mes peuples entourent son berceau. Mes relations avec les puissances étrangères n'ont pas cessé d'être amicales, et j'ai la ferme confiance qu'elles continueront de l'être. De grandes calamités affligent l'Orient; espérons qu'elles approchent de leur terme, et que la...
Page 186 - ... dont nous croyons avoir donné plus d'un témoignage à Votre Majesté , que nous l'invitons à venir recevoir de nouvelles preuves de la sollicitude que nous lui portons et de la franchise qui fait la base de notre politique.
Page 134 - Cette session achèvera, je l'espère, l'ouvrage heureusement commencé par la session dernière. En affermissant les rapports nécessaires entre le monarque et les Chambres, nous parviendrons à fonder le système de gouvernement qu'exigerait dans tous les temps une aussi vaste monarchie, que commande plus impérieusement encore l'état actuel de la France et de l'Europe. C'est pour accomplir ces desseins que je désire voir se prolonger les jours qui peuvent m'être encore réservés ; c'est aussi...
Page 376 - Octobre, que l'état actuel de son propre pays lui permettrait de proposer une diminution dans le nombre des troupes auxiliaires stationnées dans différentes parties du royaume. Les souverains alliés n'ont pas hésité à se prêter à cette proposition, et l'armée d'occupation du royaume des Deux-Siciles...
Page 189 - Majesté à cet auguste congrès; mais lorsqu'elle verra que pour lui écrire, dans une telle occasion, je suis obligé de me servir d'une main étrangère, elle jugera facilement de l'impossibilité où je suis de suivre, à cet égard, l'impulsion de mon cœur. « Toutefois , elle peut être sûre que les ministres, qui me représentent à Laybach, ne négligeront rien pour suppléer à tout ce qu'elle aurait pu attendre de moi. Votre Majesté, en prenant une détermination conforme aux désirs...
Page 395 - ... ou l'orgueil y tiennent encore attachés, un ordre de choses dans lequel les droits du monarque seraient heureusement combinés avec les vrais intérêts et les vœux légitimes de toutes les classes de la nation. Lorsque ce moment sera venu , l'Espagne...
Page 233 - C'est au roi , répondit M. de Serres, qu'appartient le droit de paix ou de guerre , et celui de régler les relations avec les puissances étrangères ; je ne crois pas que la commission l'ait voulu , mais je soutiens que le paragraphe est injurieux. Eh quoi ! votre président irait dire au roi, face à face , que la chambre a la juste confiance qu'il n'a pas fait de lâchetés ! C'est , je le répète , un outrage cruel. — « Je ne répondrai qu'un seul mot, s'écria d'une voix forte M. de La...
Page 144 - ... perfectionner toutes les institutions qui dérivent de la charte et qui doivent protéger nos libertés , telles sont les intentions bien connues de VM Tels sont aussi nos devoirs. Ces améliorations importantes, nous les poursuivrons avec la modération compagne de la force ; nous les obtiendrons par la patience , qui est l'art d'attendre le progrès naturel du bien qu?on a déjà fait.

Bibliographic information