Pologne

Front Cover
Firmin Didot frères, 1840 - Poland - 348 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 340 - ... social, il n'ya que la Russie qui reste forte et intacte. Croyez-moi, Messieurs, c'est un vrai bonheur d'appartenir à ce pays et de jouir de sa protection. — Si vous vous conduisez bien, si vous remplissez tous vos devoirs, ma sollicitude paternelle s'étendra sur vous tous, et, malgré tout ce qui s'est passé, mon gouvernement pensera toujours à votre bien-être. Rappelez-vous bien ce que je vous ai dit!
Page 117 - Dieu veuille que je me trompe , s'é« cria-t-il, mais si vous ne vous hâtez « pas de remédier aux malheurs que « vos prétendues élections libres atti« rent sur le pays, si vous ne renoncez « pas à vos privilèges personnels, ce « noble royaume deviendra la proie « des autres nations. Le Moskovite « nous arrachera la Russie et la Li...
Page 120 - Enfin les gens de pied parurent. Le roi leur commanda de se saisir d'une hauteur qui dominait les quartiers de Kara-Mustapha. Le comte de Maligny, leur chef, exécuta l'ordre avec sa valeur française, et, culbutant les avant-postes, arriva le premier sur la redoute. A cette attaque inopinée, de l'incertitude se manifeste dans les rangs ennemis. Kara-Mustapha appelle à...
Page 292 - La ville de Cracovie avec son territoire est déclarée à perpétuité cité libre, indépendante, et strictement neutre, sous la protection de la Russie , de l'Autriche et de la Prusse.
Page 339 - N'est-ce pas vousmêmes qui me parliez, il ya cinq ans, il ya huit ans, de fidélité, de dévouement, et qui me faisiez les plus belles protestations?
Page 339 - prononcé. Oui , Messieurs, c'est pour « vous épargner un mensonge; car je « sais que vos sentiments ne sont pas « tels que vous voulez me le faire ac
Page 151 - Räumer, qui plaçait la Pologne sous un joug avilissant et l'excluait du rang des Etats indépendants, fut conclu dans un jour que la justice divine marqua d'un doigt sanglant sur le livre des crimes des grands de la terre, jour qui plus tard aura son châtiment, le 14 octobre 1793.
Page 280 - Agissez, et prouvez lui, que vous êtes prêts à verser votre sang pour recouvrer votre patrie. 11 sait que vous êtes désarmés ; il vous fournira des armes. Et vous, Polonais, forcés par nos oppresseurs de combattre pour eux et contre votre propre intérêt, venez ! ralliez-vous sous les drapeaux de votre patrie.
Page 308 - ... de la Pologne doit succomber sous les ruines de ses villes et les cadavres de ses défenseurs , notre ennemi ne régnera que sur des déserts , et tout bon Polonais emportera en mourant cette consolation , que , si le ciel ne lui a pas permis de sauver sa propre patrie, il a du moins, par ce combat à mort, mis à couvert pour un moment les libertés de l'Europe menacée.
Page 340 - C'est en élevant bien vos enfants, en leur inculquant des principes de religion et de fidélité à leur souverain, que vous pouvez rester dans le bon chemin. Et au milieu de tous ces troubles qui agitent l'Europe, et de toutes ces doctrines qui ébranlent l'édifice, il n'ya que la Russie qui reste forte et intacte.

Bibliographic information