Revue générale de clinique et de thérapeutique: Journal des praticiens

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 178 - M. (trancher pense même qu'au cas d'obscurité respiratoire toujours plus marquée du côté droit et prenant souvent la totalité du poumon droit, il faut songer à une compression de la bronche droite par un ganglion tuberculeux du médiastin. Messieurs, je ne suis pas tout à fait de cet avis, et je vais tout à l'heure vous montrer que, dans certains cas, il existe une atélectasie pulmonaire d'origine névropathique donnant lieu à une obscurité de l'inspiration, sans que, pour cela, le malade...
Page 335 - L'alcool fait de nos jours plus de ravages que ces trois fléaux historiques, la famine, la peste et la guerre. Plus que la famine et la peste il décime; plus que la guerre, il tue; il fait pis que de tuer, il déshonore d).
Page 150 - Saundby (1870) après une compression de 10 à 15 secondes sur les deux fémorales a produit en moins de vingt-quatre heures la mort par rupture du sac anévrysmal, terminaison observée également dans deux faits rapportés par le médecin de Dantzig. Les expériences relatives aux effets de la compression de l'aorte saine se trouvent pour ainsi dire réalisées par le rétrécissement congénital de l'isthme de l'aorte. Ce rétrécissement, comme on le sait, dû probablement à l'oblitération...
Page 309 - En 187*, un médecin de Dantzig, Scheele, avait eu la singulière idée d'imaginer pour les anévrysmes de l'aorte ascendante, souvent latents, un procédé de diagnostic fondé sur l'augmentation de volume de la tumeur et sur la production ou l'exagération des douleurs à la suite de la compression des deux fémorales. Pratique déplorable; car l'année suivante, après une compression de dix à quinze minutes sur les artères crurales qui aboutissait rapidement à l'augmentation de la...
Page 148 - ... pour faire disparaître l'imminence d'accidents redoutables. Alors, au moyen de la médication hypotensive, réalisée par le régime alimentaire, par le massage et certaine gymnastique musculaire, par les éthers nitriques, parmi lesquels la trinitrine et le tétranitrol occupent la première place, peut-être par l'organothérapie, le cœur périphérique vient au secours du cœur central, après en avoir troublé et entravé le fonctionnement.
Page 207 - Joffroy au livre si instructif de MM. Triboulet, Mathieu et Mignot sur l'alcoolisme, voici ce qu'on lit : « Plus l'alcool produit d'impôts, plus le pays s'appauvrit; car, non seulement il faut déduire des impôts provenant de l'alcool ce que coûtent les alcooliques qui remplissent les hôpitaux, les asiles d'aliénés et les prisons, mais encore il faut en retrancher le gain qu'aurait produit le travail de tous ces malades, de tous ces aliénés et de tous ces criminels, s'ils n'étaient devenus...
Page 207 - Si l'Etat ne se hâte pas de devenir le maître du commerce des liqueurs, le commerce des liqueurs deviendra le maître de l'Etat. » Parole menaçante et prophétique, puisqu'on* a vu un jour les brasseurs, les distillateurs, les débitants de boissons de la Grande-Bretagne, tous naturellement syndiqués, se ruer dans une lutte furibonde et folle, pour obtenir la majorité à la Chambre des communes, et puisqu'en France on a pu contempler une « illustre cité
Page 309 - ... anévrysmatiques. Un anévrysme n'est jamais si près de se rompre que lorsqu'il existe, en même temps et comme accidentellement, une néphrite interstitielle, maladie où l'hypertension artérielle est à son maximum...
Page 184 - Sans doute, la coagulation inlra-anévrysmale est le but vers lequel doivent tendre tous les efforts de la thérapeutique médicale, et de tout temps on a voulu la réaliser par des moyens divers; mais il faut chercher en même temps à écarter toutes les causes capables de retarder, d'empêcher...
Page 164 - Ce sont deux choses bien distinctes : le siège de la lésion et les symptômes sont différents, l'âge du malade est différent, les causes sont différentes. Que l'on me permette à ce sujet d'ouvrir une parenthèse. L'athérome est une lésion ; l'artério-sclérose est une maladie. La lésion de l'athérome est localisée aux gros et moyens vaisseaux ; les viscères peuvent être exempts de toute altération. Souvent on trouve des artères converties en tubes rigides, sans que pareille altération...

Bibliographic information