Histoire physique, civile et morale de Paris, Volume 4

Front Cover
Bureau des publications illustrées, 1842 - Paris (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 6 - Nation, en présence du Corps législatif, le serment d'être fidèle à la Nation et à la Loi, d'employer tout le pouvoir qui lui est délégué, à maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée Nationale Constituante, aux années 1789, 1790 et 1791, et à faire exécuter les Lois.
Page 66 - Toute assemblée de la Chambre des Pairs qui serait tenue hors du temps de la session de la Chambre des Députés, ou qui ne serait pas ordonnée par le roi, est illicite et nulle de plein droit.
Page 66 - La nomination des pairs de France appartient au Roi. Leur nombre est illimité : il peut en varier les dignités, les nommer à vie ou les rendre héréditaires, selon sa volonté.
Page 124 - II ya pour toute la République un Institut national chargé de recueillir les découvertes, de perfectionner les arts et les sciences.
Page 291 - Madeleine, il était simple de s'attacher à la déiinition d'un temple : par temple, j'ai entendu un monument tel qu'il y en avait à Athènes, et qu'il n'y en a pas à Paris. Il ya beaucoup d'églises à Paris, il y en a dans tous les villages. Je n'aurais...
Page 195 - Au banquet de la vie, infortuné convive, J'apparus un jour, et je meurs; Je meurs, et sur ma tombe, où lentement j'arrive Nul ne viendra verser des pleurs.
Page 66 - Aucune contrainte par corps ne peut être exercée contre un membre de la Chambre durant la session et dans les six semaines qui l'auront précédée ou suivie.
Page 79 - ... journellement , ont obtenu de Sa Majesté qu'avant de commencer , la table serait bordée d'un ruban dans son pourtour, et que l'on ne regarderait comme engagé pour chaque coup que l'argent mis sur les cartes au delà du ruban.
Page 153 - O toi ! qui du néant ainsi qu'une étincelle, Fis jaillir dans les airs l'astre éclatant du jour ; Fais plus . . . verse en nos cœurs ta sagesse immortelle, Embrase-nous de ton amour. De la haine des rois anime la Patrie, Chasse les vains désirs, l'injuste orgueil des rangs, Le luxe corrupteur, la basse flatterie, Plus fatale que les tyrans.
Page 78 - Louvois (i) suivant les leçons, Je fais des chansons et des dettes; Les premières sont sans façons; Mais les secondes sont bien faites. C'est pour échapper à l'ennui Qu'un homme prudent se dérange. Quel bien est solide aujourd'hui ? Le plus sûr est celui qu'on mange.

Bibliographic information