Page images
PDF
EPUB

A Neufahrwasser, les grues à vapeur se louent pour

Une demi-journée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12f,50 Une journée . . . - . . . . . . . . . . .. : . : . : . . . . 25,00

Les grues à bras se paient d'après le poids soulevé, à raison de 0',0375 par 100 kilogrammes.

Les marchandises déposées dans les magasins acquittent une taxe qui est par jour, pendant la

[ocr errors][merged small]

d'un mois. A Memel, le tarif pour l'usage de la grue est de 0",0375 par 50 kilogrammes ; pour celui des appareils Denison, il

est,

Jusqu'à 7.500 kilogrammes, de. . . . . . . . . . . . . . . 3f,75 De 7.500 à 10.000 kilogrammes, de. . . . . . . . . . . . 7,50 De 10.000 à 12.500 @ # de. . . . - . © © • e e s 1 l ,25

Tarifs pour les appareils de radoub. — Les appareils de radoub en service dans les ports de Lübeck, de Stettin, de Danzig et de Memel appartenant à des particuliers ou à des sociétés effectuant presque toujours la réparation des navires, leur usage se règle à prix débattus dans chaque cas particulier, lorsqu'il n'est pas compris dans le montant des réparations.

A Swinemünde, les taxes sont par mètre cube,

Pour caréner, de . .. : . : . . . .. • . . . . . . . .. . . . 0f,025 — s'incliner.. . . . . . . . © e o © e e e e . . . . . . 0,0125 — poser un mât à un bateau de moins de 200 m. cub. 1 ,5625 •s-s à gomae &-8 de plus de 200 — 2,50

A Neufahrwasser, l'usage des cales inclinées se paie par mètre cube,

Pour un séjour de trois mois. . . . . . . - . . . . . . . 0f,0375 - chaque mois en sus. . . . . . . . . . . . . . . . . 0,0125

Pour poser ou enlever un mât, le tarif est le suivant :

Bateaux de navigation intérieure. . . . . . . . . © © © © © 3,75

Navires de mer de 120 mètres cubes et au-dessous. . . . 5,00 d-a de 120 à 200 mètres cubes. . . . . . . . . 7,50 4-s de 200 à 400 " • • • • • • • • • 12,50 o-i> de 400 à 600 " e • • • • • • • • 18,75 - de 600 à 800 " • • • • • • • • • 25,00 m- de 800 mètres cubes et au delà . . . . . . 30,00

La mise en place ou l'enlèvement d'une hune se paie. . . 3,75

A Pillau, le séjour sur les cales inclinées donne lieu à une taxe qui est, par 2 mètres cubes ou tonneau,

[ocr errors]

Les chantiers de construction font payer pour se servir de leurs installations,

Pour les navires jaugés en mètres cubes . . 0*,075 par m. cube p•mo a• en tonneaux . . . . 0,125 par tonneau

Droits pour briser la glace. — Les navires profitant du chenal creusé par les bateaux brise - glaces paient les taxes suivantes :

o 4 A l'entrée . . . . - • . . . 0",125 par m. cube Looooo · · · · } A la sortie. .. | | | | | | | §" Steltin. . . . • • • . . . - · · · · · · · · · . 0,15 e-• IVeufahrwasser. . . . . . . . . . . , . . . . 0,0156 msDanzig . .. • · · · · · · · · · · · · · · · · . 0,0312 oPillau. .. • · · · · · · · · · · · · · · · · · . 0,025 aKönigsberg . . - - . . - . . . - . . - . - . . 0,0375 L

Mais à Pillau et à Königsberg, il est en outre perçu . pour le bateau brise-glaces, qui est en même temps remorqueur, sur la marchandise,

A l'entrée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0f,125 par 1.000*s A la sortie . . - . . . . . . . . . . . . . . . . 0 ,125 E = mso

La taxe est réduite à 0',00625 si le chargement consiste uniquement en harengs ou pétrole.

CHAPITRE VIII.

CANAL DE LA MER DU NORD A LA BALTIQUE.

Utilité du canal. — Le canal de la mer du Nord à la Baltique est ouvert à travers le Schleswig-Holstein par le Gouvernement allemand afin de permettre aux navires de passer d'une mer à l'autre sans traverser le Sund ou les Belts. Ce canal raccourcira notablement la distance et évitera des dangers sérieux aux navires. En vingt-huit années, de 1858 à 1885, il n'y a pas eu moins de 6.316 naufrages, soit 226 en moyenne par année, sur les côtes qui bordent la route que suivent les navires pour aller de la mer du Nord dans la Baltique; en 1875, les naufrages ont atteint le nombre de 423.

Cette voie de communication aura une importance commerciale incontestable, mais elle répond surtout à une pensée stratégique. Par ce canal, l'Allemagne pourra, en effet, faire passer sa flotte militaire de la Baltique dans la mer du Nord, sans crainte qu'elle ne soit bloquée au passage des détroits. Les deux grands arsenaux de Kiel et de Wilhelmshaven se trouveront en relations faciles, et à même de se donner mutuellement un appui bien plus efficace.

Le prince Frédéric de Danemark s'était déjà préoccupé de réunir la Baltique à la mer du Nord ; il fit commencer dans ce but, en 1777, le canal de l'Eider qui subsiste encore. Mais cette voie ne peut donner passage aux navires de mer des types actuels ; les écluses, au nombre

de 5, ont de 35",06 à 35",98 de longueur utile, de 7o,99 à 8o, 13 de largeur et de 3",44 à 3",53 de tirant d'eau.

Tracé. Le canal (Pl. 29, fîg. 11) a son origine dans l'Elbe à Brunsbüttel, à 30 kilomètres en amont de Cuxhaven et à 75 kilomètres en aval de Hambourg; il traverse pendant une vingtaine de kilomètres la plaine basse et marécageuse de l'Elbe et de Burg-Kudenseer, se trouvant en bien des points en contre-bas du niveau auquel le plan d'eau sera maintenu dans le canal. Le tracé coupe le faîte séparatif des bassins de l'Elbe et de l'Eider près de Grünthal, à une altitude de 24 mètres; puis il suit la vallée de la Giesclau pour gagner celle de l'Eider vers le kilomètre 40.

Traversant les marais qui avoisinent le cours d'eau et le lac Meckelsee, le canal ne se rapproche de l'Eider qu'auprès de Westerrönfeld au kilomètre 59; à cet endroit, une écluse établira une communication avec l'Eider. Quittant ensuite la vallée du bas Eider pour toucher à la ville de Rendsburg, le tracé atteint les lacs de l'Eider supérieur; puis il occupe ensuite en partie le lit du canal actuel pour se terminer comme celui-ci à Holtenau, dans la baie de Kiel, à 3 kilomètres au nord de cette ville.

La longueur du canal sera de 98o,650, dont 64o,390 en alignements droits ; les courbes présentent un développement de 34",260, soit de 34,6 p. 100 de la lon

gueur totale; elles se répartissent ainsi d'après leurs rayons :

Courbes de 6.000 mètres de rayom ayant 4.820 mètres de développement.

[ocr errors][merged small]

Profil en long. Il n'y aura qu'un seul bief dans lequel le plan d'eau sera normalement à la cote (19",77). Une écluse sera établie à chacune des extrémités pour racheter les différences de niveau avec l'Elbe et la Baltique, dont les altitudes sont les suivantes :

Elbe. Baltique.
BaSSeS merS . . . . . . . . . 17o,68 18",31
Niveau mOyen . . . . . . . . 19 ,77 21 ,29
HauteS merS . . . . . . . . . 22 ,95 25 ,00

Le tirant d'eau sera de 9",30 en moyenne.

Les écluses de l'Elbe resteront Ordinairement Ouvertes pendant le jusant, à partir du moment où les eaux auront atteint dans le fleuve le niveau de celles du canal jusqu'à l'arrivée du flot. Les écluses de la Baltique seront ouvertes tant que le niveau de la mer ne différera pas du niveau moyen de plus de 0",50, circonstance qui se produit en moyenne 25 jours par an ; elles seront fermées quand la différence de ces niveaux dépassera 0",50 dans un sens ou dans l'autre.

La cunette du canal devra par suite présenter à partir

[merged small][ocr errors]

le plafond sera horizontal. La hauteur maxima des tranchées, comptée à partir du plafond du canal, sera d'environ 28 mètres.

Profils en travers. — La largeur au plafond de la cunette sera de 22 mètres (Pl. 29, fig. 13 et 14); les berges auront 3 de base pour 1 de hauteur sur 3 mètres de hau, teur, puis ensuite 2 de base sur 1 de hauteur sur 4 mètres de hauteur; à ce niveau, soit à 2",30 au-dessous du plan d'eau, il y aura une banquette au delà de laquelle reprendront les talus.

Annales des P. et Ch. MÉMOIRES. -- ToME I. 47

« PreviousContinue »