Page images
PDF
EPUB

lioration du port . . . . . . . . . . . . . . 1.980.975s,10
Ainsi répartis :
Acquisition de terrains. . . . . . . . . . . . . . . . 682.402f,54
Reconstruction d'anciens quais. . . . . . . . . . . 411.368,57
Dragages et quais en aval du bac Struck . . . . . . 370.032,51
Agrandissements provisoires . . . . . . . . . , . .. 176.095,64
Port pour les pétroles et les goudrons . . . . . . . 341.075,84

Les défenses de rives coûtent 24',75 le mètre courant, les quais de 720 francs à 1.124",85, savoir :

Quai entre les bacs de l'intérieur de la ville. . . . . 720f,00 — en aval du bac Bellevue . . . . . . . . . . . . 769,25 , — en amont du bac Struck. . . . . . . . . . . . 1.124,84

Trois pieux en maçonnerie, établis en 1884, pour empêcher les glaces du Pötenitzer Wiek d'envahir le chenal, sont revenus ensemble à 9.457",55, soit à 3.152',52 l'un.

Les travaux en cours d'exécution sont

estimés . . . . . . - . : . : . . - . . . 2.511.056f,25
Savoir :
Acquisition de terrains . . . . . . . . . . . 173.656f,25
Enlèvement des anciens remparts . . . . . 612.500,00
Dragages. . - . . . . - . - . . - . - . - . . 350.000,00
Construction des murs de quais. . . . . . . 787.500,00
Élargissement et approfondissement provi-
soire du Stadtgrahen . . . . . . . . . . . 62.500,00
Pavages et empierrements . . . . . . . . . 225.000,00
POnt tOurnant. . . . . . . . - . . . . . . . 143.650 ,00
Bac à Vapeur. . . - . - . . . . . . . . . . . 156.250,00

Les nouveaux murs de quai sOnt comptés à 1.000, 1.065 et 1.125 francs le mètre courant ; les déblais à 1*,25 le mètre cube, y compris le transport et le déchargement. Chacune des grues de 40.000 kilogrammes est portée à 28.125 francs.

Entretien. — Les recettes et dépenses concernant

l'exploitation du port sont portées, ainsi qu'il suit, dans

les trois derniers comptes de l'État de Lübeck :

Recettes.

NATURE DES RECETTES 1885 1886 1887

francs francs francs Droits de port . . . . . . . . . . . . . . . . . 220.763,25 | 224.831,05 | 236.140,40 - de mesurage. .. . . . . . . . . . . . . 560,99 514, 15 268,45 Péages pour dépôts de bois . . . . . . . . . 84.738,63 | 79.085,16 | 79.872,50 — pour le port à pétroles et goudrons.| 19.261,52 | 21.438, 14 | 26.187,50 Location de bacs . . . . . . . . . . . . . . . 6.202,63 | 6.493,25 | 6.493,25 Fourniture de lest. . . . . . . . . . . . . . . 4.386,87 4.401,88 5.251,56 Bureau du port . . . . . . . . . . . . , . . . 1.447,56 1.343,31 1.500,00 Totaux. . . . . . . . . . 337.361,45 | 338,106,94 | 355.713,66

[graphic]

Dépenses.

[graphic]
[ocr errors]

•- u port. . . . . . . . . . . . . . . 79 255,63 | 60 997,39 | 72 747,72 Etablissement pour le pétrole et le goudron.| 19.137,20 | 24.492,28 | 25.565,10 - Totaux. . . . . . . . . . 296.402,87 | 309.303,67 | 297.271,93 La balance s'établit donc ainsi : $

4885 1886 1887

francs francs francs Recettes . . . . . . . . - . . . . . . .. . . . 337.361,45 | 338.106,94 | 355.713,66 Dépenses. .. . - . . . .. . . .. .. . .. . 296.402,87 | 309.303,67 | 297.271,93 RecetteS nettes . . . . . . . . . . . . . . . . 40.958,58 | 28.803,27 | 58.441,73

[graphic]

Le bénéfice que donne l'exploitation du port, 42.734",52

en moyenne pour les trois dernières années, est, comme on le voit, bien insuffisant pour faire face au paiement des intérêts et de l'amortissement des emprunts contractés pour l'amélioration du port et de la Trave.

CHAPITRE III

PoRTs DE STETTIN ET DE swINEMÜNDE.

Stettin se trouve sur l'Oder, à 63 kilomètres de la mer; les navires gagnent le Stettiner haff et en sortent par la Swine, à l'embouchure de laquelle est établi le port de Swinemünde.

La Swine et l'0der.

Historique. — Jusqu'en 1720, époque où la Peene devint frontière entre la Prusse et la Suède, c'était ce cours d'eau qui servait de voie d'accès au haff (Pl. 20 et 24, fig. 1), et les Suédois imposaient des taxes fort lourdes à la navigation. Mais lorsque la Swine se trouva tout entière sur le territoire prussien, l'idée vint de l'utiliser de préférence : divers travaux ont alors été entrepris pour améliorer son embouchure, mais leur influence n'eut que peu de durée ; vers 1806, le passage n'était plus praticable que pour des allèges.

Un projet comprenant l'établissement de deux digues en mer fut arrêté en 1816 ; son exécution dura de 1818 à 1829 ; mais, dès 1823, des résultats sérieux étaient acquis, la profondeur dans le chenal atteignait près de 6 mètres. Le tirant d'eau jusqu'à Stettin n'était alors que de 4 mètres; les plus grands navires devaient alléger à Swinemünde. D'autre part, l'Oder jusqu'à sa jonction avec la Dammsche See se rétrécissait de plus en plus, et sa largeur devenait insuffisante.

Pour remédier à cet état de choses, la coupure de Königsfahrt qui relie l'Enge Oder à la Dammsche See fut commencée en 184 l; ouverte d'abord avec une largeur de 56",50 en plafond et une profondeur de 4",40, cette tranchée a été successivement élargie et approfondie, de telle sorte qu'en 1862 la largeur en plafond était de 113 mètres et la profondeur de 5 mètres. Les navires calant 4",80 purent alors remonter jusqu'à Stettin sans alléger.

L'amélioration de la traversée du haff et celle du cours de la Swine, où la profondeur était moindre que dans l'Oder, furent ensuite décidées. Le cours de la Swine étant fort sinueux et encaissé, on préféra lui substituer, sur une grande partie de sa longueur, un canal artificiel qui reçut le nom de Kaiserfahrt. Ce canal, qui prend naissance à 6 kilomètres de Swinemünde, a été commencé en 1875 et livré à la navigation en 1880, avec une largeur en plafond de 60 mètres; il a 5 kilomètres de longueur et réduit la distance de 9 kilomètres.

En même temps, l'Oder était rectifié, la Papenwasser et le haff étaient dragués, de manière à obtenir partout une profondeur suffisante pour permettre aux navires de 5",70 de tirant d'eau de remonter jusqu'à Stettin; en hautes eaux, des navires de 6 mètres arrivent jusqu'à ce port. Les dragages se poursuivent afin d'arriver à creuser le chenal à 6",30 en contre-bas du niveau moyen.

Chenal de Swinemùnde. — Les jetées de Swinemünde, construites de 1818 à 1823, ont été établies avec une courbure très prononcée vers l'ouest. La jetée Est a 1.463 mètres de longueur, elle dépasse de 433 mètres celle de l'ouest, qui mesure 1.030 mètres (Pl. 23, fig. 1); la largeur du chenal est de 330 mètres.

Les sables amenés par les lames et le courant littoral ne tardèrent pas à envahir la passe sur une grande partie de sa largeur; un banc, la Joachims fläche, s'est déposé contre la jetée ouest, rétrécissant le chenal à moins de moitié de sa largeur primitive ; un autre banc s'est formé en prolongement de cette même jetée. La plage s'est notablement avancée vers le large, comme le montre le plan sur lequel on a indiqué la position du rivage en 1739 et 1816. Les conditions de l'entrée devenant de moins en moins bonnes, la route suivie par les navires a dû être reportée vers l'est, et l'on s'est préoccupé d'allonger les jetées. Mais cette éventualité est maintenant écartée, l'état du banc appuyé sur la jetée ouest restant stationnaire depuis quelques années. La prolongation des jetées ne pourrait d'ailleurs se faire qu'en donnant à ces ouvrages une courbure inverse de celle qu'ils ont actuellement ; on l'évitera en draguant, s'il le faut, d'une manière plus régulière et plus suivie que cela n'a été fait jusqu'à présent. Les jetées ont été construites (Pl. 23, fig. 2) au moyen de plates-formes en fascinages avec revêtements en enrochements ; la largeur en couronne est de 11*,30; les talus ont de 2 à 3 de base pour 1 de hauteur à l'intérieur du chenal et de 3 à 4, ou même, près des musoirs, de 5 à 8 de base pour 1 de hauteur à l'extérieur. Les platesformes en fascinage ont jusqu'à 25 mètres de long, 17 mètres de large et 1",25 d'épaisseur. Pour éviter que les navires ne se jettent sur les talus, des traverses faisant corps avec la jetée, construites comme elle et terminées du côté du chenal par un masque en charpente, ont été établies à 190 mètres de distance les unes des autreS. Les tempêtes projetaient les enrochements du talus extérieur de la jetée Est dans le chenal, en les faisant passer par-dessus le couronnement ou doubler le musoir. Pour éviter ces accidents, la jetée a été modifiée dans sa partie supérieure et prolongée de 66 mètres. Tout le massif au-dessus du niveau de la mer a été maçonné avec mortier de ciment de Portland, et surmonté d'un parapet ou mur de garde arasé à 2",92 au

« PreviousContinue »