Page images
PDF
EPUB

La dalle sera ainsi à double armature longitudinale.

Chacune de ces armatures est complétée par une armature transversale en barres de 5 espacées de 15 dont le but est de solidariser dans le sens transversal toutes les parties de la dalle.

Nous donnons ci-après le résultat du même calcul pour dalles de 1 à 3 mètres, dalles qui, d'après l'expérience, résistent parfaitement au passage du rouleau à vapeur :

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Au delà de 0",24 d'épaisseur, nous pensons qu'il y a lieu de recourir au tablier habituel en béton armé formé de poutres longitudinales et d'un hourdis, mais on perd alors l'avantage de la dalle simple, dont la construction, extrêmement facile et rapide, peut être faite par n'importe quel ouvrier cimentier. De plus, la dépense, rapportée soit au mètre cube de bélon mis en oeuvre, soit au mètre carré de surface couverte, devient très sensiblement plus élevée.

Construction de la dalle. On établit un plancher en madriers courants sur lequel est marqué, par des planches verticales, le périmètre de la dalle. On étale sur le plancher une couche de béton de gravillon de 25 millimètres d'épaisseur.

Les fers coupés à longueur, on a monté avec l'aide de ligatures en fil de fer souple le grillage constituant l'armature inférieure. Il suffit alors de transporter tout d'une pièce ce grillage sur le béton, les barres transversales en dessus et d'engager ensuite sous chaque barre longitudinale les étriers, en les couchant dans le même sens sur le lit de béton inférieur. On ravive s'il y a lieu la surface

du béton en place en l'aspergeant de ciment liquide et on continue le béton en relevant au fur et à mesure les étriers qui de suite se tiennent tout droit, et bourrant avec de petits pilons de manière à bien enrober le métal.

Parvenu à la hauteur de l'armature supérieure, préalablement préparée, on la transporte sur le béton, les barres transversales en dessous; on achève de donner l'épaisseur à la dalle qu'on laisse une dizaine de jours sur son plancher. Après quoi, on décintre et on recouvre toutes les faces d'un enduit au mortier de ciment.

La dalle en ciment armé est tout indiquée pour la construction si fréquente des aqueducs et des ponceaux.

CHAPITRE IV

CONSIDÉRATIONS SUR L'ENSEMBLE DE LA ROUTE ACHEVÉE

Achèvement de la route en 1903, à la fois dans le l'ar et dans les Alpes-Maritimes. Dépenses de construction. Prix de revient. – C'est dans les premiers mois de 1903 que la route a pu être ouverte en même temps dans le Var et dans les Alpes-Maritimes.

Nous donnons ci-dessous une récapitulation sommaire des travaux neufs exécutés ainsi que la répartition des dépenses entre les divers participants.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

1 12.520', 64 349.496',61 362.017', 25 179.869",00/ 56.240',80 70.925°, 45/53.182',00 1.800,00 6: 319.

56.2204,80|70.923 49,7 15,5 19,6 14,7 0,5

1900-1903 17 I'roportion

0.0 Proportion réglemenlairo.... Tofaux

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

Au total, la somme dépensée est de 518.161 fr. 25

Nous ne comptons que la dépense faite en argent. Pour avoir la valeur totale du travail fait, il y faut ajouter celle des terrains cédés gratuitement, soit une trentaine de mille francs, donnant au total 550.000 francs en nombre rond.

Le prix de construction de chemin neuf dans les deux départe. ments est peu différent pour les parties analogues, savoir :

Alpes-Maritimes, de la limite à Théoule, sur 9k, 2., 12 fr.,91 le mètre courant.

Var, du Dramont à Anthéor, sur 86,9, 13 fr, 45 le mètre courant.

Il s'élève considérablement pour la traversée du massif du Cap

Roux sur 8 kilomètres de longueur, où il atteint 28 fr.38 le mètre courant.

Sur l'ensemble de la longueur de route ayant fait l'objet de travaux neufs, soit 29k,2, la dépense en travaux au mètre courant a été de 17 fr.13.

Répartition des dépenses entre les divers intéressés. On s'est rendu compte par les détails donnés précédemment au sujet de la partie la plus difficile, la traversée du massif du Cap-Roux, de la peine avec laquelle les fonds ont été amassés. Si l'on se reporte aux proportions p. 100 entre les divers participants à la dépense indiquées ci-dessus, on observe que dans les Alpes-Maritimes à cause de la subvention accordée à un chemin de grande communication, dans le Var, à cause de la subvention extraordinaire, l'Etat a donné plus que sa part réglementaire : soit respectivement un peu plus du tiers et un peu moins de la moitié, et sur l'ensemble, environ 45 p. 100 de la dépense en argent.

Le département des Alpes-Maritimes a donné le tiers, alors que sa part normale eût été la moitié; le département du Var a donné le sixième seulement au lieu du tiers réglementaire.

On est surpris que la commune de Mandelieu, cependant très intéressée à la prospérité de ses hameaux de Théoule el de la Napoule n'ait fait aucun effort : c'est que ses ressources sont nulles. Seuls, les habitants du hameau de Théoule ont donné 3.000 francs.

Saint-Raphaël au contraire a donné sa part normale (et même sensiblement au-delà si on tient compte des frais d'études et d'entretien). Malgré une situation budgétaire assez difficile, cette petite ville a compris que la nouvelle route assurait son avenir et elle a été de l'avant: d'ailleurs de sages mesures financières lui ont permis de fournir sa contribution sans inconvénient.

Dans les deux départements, les particuliers ont en général cédé gratuitement le terrain nécessaire: ils n'y perdront pas.

Enfin, le Touring-Club de France est intervenu : il a donné aux Alpes-Maritimes plus du quart des ressources nécessaires; au Var, un septième seulement; dans l'ensemble près d'un cinquième des ressources totales en argent, soit environ 100.000 francs.

Action du Touring-Club de France : curieux exemple d'un travail public suscité et subventionné par l'initiative privée sans intéret pecuniaire. -Si le Touring-Club n'avait fait que cela pour l'ouvre d'intérêt public qu'est la Corniche de l'Estérel, c'eût été déjà très beau de la part d'une Société sans attache administrative, qui prouvait ainsi combien l'initiative privée, trop longtemps paralysée dans notre pays, est devenue vivace et agissante quand elle est loyalement suscitée et dirigée.

Mais le Touring-Club de France a fait mieux que le don de son argent : lorsque dans les premiers mois de 1899, M. Ballif, son Président, a demandé aux services vicinaux des Alpes-Maritimes et du Var l'étude d'une piste cyclable d'Agay à Théoule, il a tracé la nouvelle route tout de suite apparue comme une cuvre nécessaire à la mise en valeur de l'admirable littoral compris entre Saint-Raphaël et Cannes.

Mais que de difficultés à surmonter, alors surtout que cette route ne desservant pas les besoins immédiats d'une population nombreuse, n'était pas soutenue par le puissant intérêt qui si souvent a fait planter et replanter des jalons.

Par son activité, par sa persistance inlassable, mises au service d'une cause qui d'ailleurs était bonne, M. Ballif a entraîné avec le Touring-Club, l'Etat et les départements. Pendant deux ans la Revue de cette Association tirée à 80.000 exemplaires n'a cessé de témoigner en faveur de la création que le Touring faisait sienne à juste titre, et les obstacles financiers et administratifs ont été tous successivement franchis. L'exécution, désirée très rapide, a pu être conduite en évitant les lenteurs trop fréquentes dans la création des voies vicinales.

Au mois de mars 1903, la route était ouverte ; toutefois ce n'était encore qu'un chantier barré à chaque extrémité: mais déjà des automobilistes pressés enlevaient les barrières et franchissaient les cylindrages en cours; aucune défense ne pouvait retenir ces hardis imprudents.

Inauguration de la route entre Saint-Raphaël et Cannes. Le 11 avril 1903, jour fixé pour l'inauguration, tout était prêt : un con

« PreviousContinue »