Page images
PDF
EPUB

EXTRAIT DU CAHIER DES CHARGES

DE L'ÉDITEUR DES Annales des Ponts et Chaussées

(Période 1901-1910).

Conditions stipulées au profit des Auteurs :

ART. 9. L'Editeur remettra gratuitement aux Auteurs, par l'entremise de l'Administration, vingt-cinq exemplaires par extraits brochés sans modification de pagination, ni titre spécial et avec couverture non imprimée, de tout article inséré dans les Annales des Ponts et Chaussées

ART. 10. En outre les Auteurs pourront faire faire des tirages à part qui seront payés :

1° Par feuille d'impression sans remaniement, 2 fr. 50 par centaine.

2° Par feuille d'impression, avec remaniement dans la mise en pages et la pagination, à raison de 9 francs jusqu'à 50 exemplaires, 10 francs au delà de 50 et jusqu'à 100,2 fr. 50 pour toute centaine ou fraction de centaine en sus du premier cent.

Par planche, à raison de 6 francs par 100 exemplaires.

Pour brochage, y compris couverture et faux frais, pour une feuille de texte seule, 2 francs pour 50 exemplaires et 2 fr. 50 pour 100 exemplaires ; pour chaque feuille supplémentaire et chaque planche 25 centimes pour 100 exemplaires en plus.

5° Pour un titre spécial imprimé : 10 francs.

AVIS IMPORTANT

La Commission des Annales rappelle qu'elle n'est en aucune façon responsable des opinions émises et des théories développées par les Auteurs, et qu'elle ne s'immisce pas dans les questions de priorité.

[blocks in formation]

PARIS
E. BERNARD, IMPRIMEUR-ÉDITEUR
Ci-devant 29, Quai des Grands-Augustins.

Actuellement
1, Rue de Médicis et Galeries de l'Odéon, 8-9-

N° 25

LA CORNICHE DE L'ESTÉREL

SA CRÉATION;

COMMENT ELLE EST DEVENUE ROUTE NATIONALE

Par J. TUÚREL, Ingénieur des Ponts et Chaussées.

CHAPITRE 1

L'ESTÉREL ET SAINT-RAPHAEL

L'Estérel, ses limites, population, géologie, voies de communicalion.

L'Estérel (fig. 1, pl. 5), est un massif montagneux situé dans le département du Var sur sa limite avec les Alpes-Maritimes. Il mesure approximativement 30 kilomètres de l'Est à l'Ouest et 20 kilomètres du Sud au Nord, et présente une superficie d'environ 50.000 hectares. Il est borné par la mer Méditerranée au SudEst, la vallée de l'Argens entre Fréjus-Saint-Raphaël et le Muy au Sud, le terrain très accidenté qui s'étend entre Draguignan et Fayence à l'Est et au Nord-Est, la vallée de la Siagne et de ses affluents le Biancon et le Riou Blanc au Nord-Ouest et au Nord.

La Siagne se jette dans le golfe de la Napoule compris entre l'Estérel et la ville de Cannes.

Le sommet le plus élevé est le Mont-Vinaigre, cime porphyrique découpée en dents de scie, dont le point culminant est à 616 mètres au-dessus du niveau de la mer.

L'Estérel est presque entièrement couvert de forels de pins avec quelques chênes-lièges ; la population est très clairsemée, car on

ne trouve que trois agglomérations : Saint-Paul (300 habitants), tout à fait sur la lisière, Bagnols (800 habitants), et les Adrets de Fréjus (250 habitants), à l'intérieur. Tanneron est une commune, mais ses 650 habitants sont dispersés dans la forêt et leur existence est réglée par des coutumes fort anciennes, remontant, paraît-il, à la fameuse Reine Jeanne de Provence, qui font à cette population un régime particulier fort intéressant.

C'est que le sol de l'Estérel est des plus ingrats : il est formė d'une arête de porphyre rouge qui commence à l'Ouest par les imposantes falaises de la Colle du Rouet et se termine à l'Est, en s'élargissant sur 10 kilomètres le long du rivage, d'Agay à la limite du Var, par le superbe massif du Cap-Roux (sommet 453 mètres), qui plonge brusquement dans la mer. Trois cours d'eau traversent la masse des porphyres rouges par des cassures très étroites, aux flancs escarpés et sauvages, qui forment les gorges extrêmement pittoresques, mais peu praticables, de l'Endre, du Blavet et du Reyran.

Au Nord du porphyre rouge s'étendent les gneiss et les micachistes; au Sud, le grès permien ; tout autour, dans les vallées de l'Argens et de la Siagne, très riantes et bien peuplées, on rencontre les alluvions modernes, et, entre ces deux vallées, à l'Ouest, la masse tourmentée du muschelkalk qui constitue les environs si accidentés de Draguignan.

Au milieu de l'immense surface des terrains calcaires de la Provence, l’Estérel avec ses roches éruptives forme une région spéciale, absolument différente de tout ce qui l'entoure, symétrique par rapport à la vallée de l'Argens du massif des Maures, qui de son côté prolonge vers l'Ouest le long de la côte les terrains éruptifs jusqu'aux abords d'Hyères et de Toulon.

Il n'y a pas bien longtemps encore, une seule route traversait l'Estérel : elle avait d'ailleurs assez mauvaise réputation, si l'on en juge d'après le renom de l'auberge des Adrets, seul point d'arrêt entre Fréjus et Cannes.

Vers 1863, la ligne du chemin de fer de Marseille à Vintimille, arrivant dans la région de Draguignan par la vallée de l'Argens à la cote 50 environ, se trouva brusquement arrêtée par la barre de

« PreviousContinue »