Histoire de la terreur, 1792-1794, Volume 5

Front Cover
Michel Lévy frères, 1866 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 490 - Art. 3. La Convention nationale déclare nul « l'acte de Louis Capet, apporté à la barre par ses « conseils, qualifié d'appel à la Nation du jugement « contre lui rendu par la Convention; défend à qui « que ce soit d'y donner aucune suite, à peine d'être
Page 286 - Entendez d'avance l'Histoire qui redira à la Renommée : « Louis était monté sur le trône à vingt ans, « et à vingt ans il donna sur le trône l'exemple des « mœurs; il n'y porta aucune faiblesse coupable ni « aucune passion corruptrice; il fut économe, juste, « sévère; il s'y montra toujours l'ami constant du peu« pie. Le peuple désirait la destruction d'un impôt
Page 300 - Quant à moi, je vous l'avoue, je suis las de ma portion de despotisme, je suis fatigué, harcelé, bourrelé de la tyrannie que j'exerce pour ma part, et je soupire après le moment où vous aurez créé un tribunal national qui me fasse perdre les formes et la contenance d'un tyran.
Page 286 - qui pesait sur lui; il le détruisit. Le peuple « demandait l'abolition de la servitude, il commença par l'abolir lui-même dans ses domaines. Le peuple « sollicitait des réformes dans la législation criminelle, « pour l'adoucissement du sort des accusés, il fit ces
Page 185 - Je ne perdrai jamais de vue que l'esprit avec lequel on jugera le roi sera le même que celui avec lequel on établira la République. La théorie de votre jugement sera celle de vos magistratures et la mesure de votre philosophie; dans ce jugement sera aussi la mesure de votre liberté dans la Constitution.
Page 405 - Première question. — Louis est-il coupable de conspiration contre la liberté de la nation et d'attentat contre la sûreté générale de l'État? « Deuxième question. — Le jugement, quel qu'il soit, sera-t-il renvoyé à la sanction du peuple?
Page 371 - Ce sont tous ces jongleurs, patriotes de places. D'un faste de civisme entourant leurs grimaces; Prêcheurs d'égalité, pétris d'ambition; Ces faux adorateurs dont la dévotion N'est qu'un dehors plâtré, n'est qu'une hypocrisie; Ces bons et francs croyants dont l'âme apostasie; Qui, pour faire haïr le plus beau don des cieux, Nous font la liberté sanguinaire comme eux.
Page 201 - vous ne pouvez être que des hommes d'Etat et les représentants de la nation. Vous n'avez point une sentence à rendre pour ou contre un homme, mais une mesure de salut public à prendre, un acte de prudence
Page 201 - Louis fut roi et la République est fondée. La question fameuse qui vous occupe est décidée par ces seuls mots : Louis est détrôné par ses crimes. Louis dénonçait le peuple français comme rebelle, il a appelé pour le châtier les armes des
Page 205 - Louis combat contre nous du fond de son cachot, et l'on doute s'il est coupable, s'il est permis de le traiter en ennemi ! On demande quelles sont les lois qui le condamnent, on invoque en sa faveur la Constitution ! La Constitution vous défendait tout ce que vous avez fait contre lui.

Bibliographic information